Reiki et thyroïde

Partagez ici vos questionnements et témoignages en lien à l'usage du Reiki dans le cadre d'un problème de santé.
Avatar du membre
vero
Membre
Membre
Messages : 84
Enregistré le : 02.08.2010 15h27
Localisation : France, Vendée (85)

Reiki et thyroïde

Messagepar vero » 09.08.2011 13h42

Bonjour à tous,

J'ai une question en rapport avec l'ablation de la thyroïde et les soins reiki.

Je dois faire un soin à une de mes collègues cet après midi. On lui a retiré la glande thyroïde il y a quelques années et apparemment, ce qui est souvent le cas, le dosage des médicaments pour équilibrer ses "hormones" est très difficile à trouver.

Elle est jeune et doit très souvent faire des prises de sang car elle passe de l'hyperthyroïdie à l'hypothyroïdie. Elle passe donc d'un état d'extrême faiblesse à un état d'excitation intense.
Elle a aussi pas mal de soucis dans sa vie...

Je me demandais si le reiki n'allait pas perturber d'avantage "l'équilibre de ses hormones". J'ai appris qu'il était déconseillé de pratiquer le reiki dans certaines circonstances, par exemple en cas de diabète, sur une personne portant un pacemaker etc...

Qu'en pensez-vous?
Merci d'avance et belle journée à tous...

Véro

Avatar du membre
André Baechler
Administrateur
Administrateur
Messages : 2890
Enregistré le : 14.10.2009 14h21
Localisation : Fribourg, Suisse

Re: Reiki et thyroïde

Messagepar André Baechler » 09.08.2011 16h38

Bonjour :O:

vero a écrit :J'ai appris qu'il était déconseillé de pratiquer le reiki dans certaines circonstances, par exemple en cas de diabète, sur une personne portant un pacemaker etc...

Il existe un nombre incroyable de croyances relatives à des contre-indications et dangers concernant la pratique du Reiki. Personnellement, et à l'exception des règles de bon sens, je ne connais pas de contre-indication en matière de pratique du Reiki. Dans ce sens, je vous invite à poursuivre vos éventuels échanges sur l'un des sujets déjà existants :

- Les dangers du Reiki ou le culte de la peur
- La pratique du Reiki est-elle sans danger ?

Pour ce qui est de la question principale, je laisse la parole aux personnes concernées par des dysfonctionnements thyroïdiens :)

¦3¦
andré baechler - enseignant reiki et administrateur du forum - site - blog

Avatar du membre
Annie
Administratrice
Administratrice
Messages : 4147
Enregistré le : 22.11.2009 1h52
Localisation : Sud de la Picardie - France
Contact :

Re: Reiki et thyroïde

Messagepar Annie » 09.08.2011 18h21

Bonsoir >R<

Je n'ai plus de thyroïde depuis maintenant presque 3 ans, et je pense que les personnes qui me connaissent ne m'ont jamais vu en si grande forme de toute ma vie :p Je viendrai te répondre en message privé Véro, un peu plus tard ...

Tout est question de dosage en effet!

¦3¦
Image www.lumireiki.fr

Ebg
Membre
Membre
Messages : 10
Enregistré le : 14.09.2011 19h33

Re: Reiki et thyroïde

Messagepar Ebg » 14.09.2011 19h40

Bonsoir
Désolée si je "m'incruste" sur le post de Véro, mais je suis nouvelle sur le forum et je suis très intéressée car concernée par les problèmes liés à l'ablation de la thyroïde (thyroïdectomie totale en 2009).
Je suis confrontée à des variations importantes d'état (fatigue extrême puis période de meilleure forme).
Je fais régulièrement des malaises et je me demande comment retrouver une forme quotidienne et comment le Reiki pourrait m'aider.
Merci.
Modifié en dernier par André Baechler le 15.09.2011 22h08, modifié 1 fois.
Raison : Majuscules en début de phrase et ponctuation

Avatar du membre
Annie
Administratrice
Administratrice
Messages : 4147
Enregistré le : 22.11.2009 1h52
Localisation : Sud de la Picardie - France
Contact :

Re: Reiki et thyroïde

Messagepar Annie » 16.09.2011 1h13

Bonjour Ebg >V<

Ce post initié par Véro est aussi ouvert à tout le monde :)

Je vais sans doute me permettre de parler un peu de la thyroïde, car bon nombre de personnes opérées sont encore très mal, et théoriquement, elles ne devraient pas.

Si une chose est bien réalisable, c'est bien celle d'être en forme après avoir laissé partir son papillon ( nom donné à la thyroïde). La clé est de trouver un bon endocrinologue, ou à défaut un médecin généraliste suffisamment ouvert à l'idée que pour aller bien avec une thyroïde défaillante, ou plus de thyroïde du tout, il ne suffit pas de se contenter de chiffres "dans la norme".
Si l'état général est correct, alors oui, on peut se contenter de la norme, mais une personne fatiguée à l'extrême, en situation d'épuisement et de stress moral proche de la dépression, souffrant en plus de malaises, de crampes diverses ou de douleurs diffuses, et bien la norme ne suffit pas.

Il faut tenir compte du ressenti, et modifier petit à petit le dosage, jusqu'à obtenir un confort de vie.
Le dosage de lévothyroxine de synthèse est fonction du poids et de l'assimilation constatée. Celle-ci se fait par le foie, d'où en première intention, lorsque l'on constate que ça ne va pas, c'est de faire une cure de détoxifiant du foie. Il existe le radis noir, et d'autres plantes qu'ils suffit de demander auprès de votre pharmacien ou de votre herboriste préféré.

Si rien ne s'améliore, c'est qu'il faut une aide à la machine qui a du mal à transformer son carburant pour le brûler ensuite. Il existe pour cela une molécule active qui donne de l'énergie immédiate en relais de ce qui met davantage de temps à venir. Il est bien sûr utile de prendre ses apports, le plus régulièrement possible, afin de ne pas soumettre son organisme à un manque.

Votre petite pilule de lévothyroxine est aussi précieuse que la prunelle de vos yeux, et elle met une semaine à faire de l'effet, donc, un cachet oublié le 3 du mois, vous plongera dans la défaillance le 10 suivant! De même après tout changement de dosage, inutile de faire un contrôle sanguin avant 6 semaines de ce même dosage, car c'est tout ce temps qui est nécessaire au corps humain pour équilibrer et prendre en compte l'efficacité du dosage.

Il est donc primordial de se surveiller comme le lait sur le feu, dès lors que l'on commence soit à prendre rapidement du poids sans raison valable ( 3 kg en quelques jours par exemple), soit à se sentir complètement fatigué, soit à ne plus avoir de goût à rien, à pleurer facilement, à se laisser envahir par le découragement, le défaitisme, les idées noires, avoir des sautes d'humeur ou envie de tout envoyer balader.

A l'inverse, l'hyperthyroïdie plonge la personne dans une frénésie de mouvements, provoque des sudations, des tremblements, de la tachycardie ( coeur qui s'emballe) stress, amaigrissement, problèmes aux yeux etc...

C'est quelque chose de très difficile à vivre, pour soi et pour l'entourage, et la plupart du temps, on nous laisse entrevoir, une ménopause, un surmenage professionnel, une famille à charge, ou pire, un manque de motivation, une paresse, et une invitation à faire un effort alimentaire, sous-entendu, d'arrêter de se gaver, la seule explication possible au surpoids.

Dès que l'on tombe en hypothyroïdie ( ralentissement de toutes les fonctions) ou hyperthyroïdie ( accélération de toutes les fonctions) il faut du temps pour enrayer le mécanisme, alors il faut réagir rapidement, et INSISTER auprès du médecin pour avoir une prise de sang plus complète que la traditionnelle TSH et T4. Il faut la T3 et si on vous la refuse, demandez au laboratoire de vous la faire quand même. C'est honteux de devoir la payer de sa poche, mais ça vaut le coup pour la suite.

Je vais arrêter là, car vous aurez deviné que je pourrais en parler des heures. C'est un sujet qui me fait facilement sortir de ma nature posée, car je trouve tellement dommage de ne pas aider les personnes en souffrance, alors que c'est si facile de le faire.

Je propose à toute personne concernée de me contacter par messagerie privée si elle désire avoir des informations complémentaires.

Je ne suis ni médecin, ni actionnaire chez le laboratoire qui fabrique la molécule, juste une personne qui a oeuvré quelques temps au sein d'une association de malades de la thyroïde, en lien avec des personnes compétentes pour aider et expliquer que les dysfonctionnements ne sont pas une fatalité, et que le temps perdu en recherche d'équilibre du bon dosage est préjudiable à l'ensemble de l'équilibre du corps humain.

Et pour le Reiki, il est bien sûr souverain pour se reconstruire une belle santé, mais il ne fait pas de miracle, et si au lieu de donner du bon foin à son âne, on lui donne un poignée de clous, il ne pourra jamais donner le meilleurs de lui-même <:-|

Courage, et je reste à votre écoute >:D<

Annie _I_
Image www.lumireiki.fr

Ebg
Membre
Membre
Messages : 10
Enregistré le : 14.09.2011 19h33

Re: Reiki et thyroïde

Messagepar Ebg » 04.10.2011 19h54

Bonsoir

Après lecture de votre message, je ne peux que confirmer vos propos (en tout cas au regard de ce que je vis au quotidien).
Je viens enfin d'avoir la chance de trouver un médecin à l'écoute et qui prends compte des mes ressentis.

Annie a écrit :Et pour le Reiki, il est bien sûr souverain pour se reconstruire une belle santé, mais il ne fait pas de miracle, et si au lieu de donner du bon foin à son âne, on lui donne un poignée de clous, il ne pourra jamais donner le meilleurs de lui-même

Annie, je n'ai pas bien compris le sens votre phrase.
Est-ce à dire que si je ne suis pas encore bien dosée, le reiki ne me sera pas d'une grande aide?
J'ai souvenir que du temps où je bénéficiais de soins de Reiki, cela me faisait du bien (à l'époque mes soucis de thyroïde n'avaient pas encore été diagnostiqués).

Certaines séances déclenchaient même chez moi des larmes mais surtout un grand bien être dans les jours qui suivaient la séance (par contre à l'issue de la séance, j'étais souvent fatiguée et pourtant que je n'étais que du côté "patiente").

En tout cas je lis régulièrement les messages de ce forum et j'ai déjà appris beaucoup de choses.

Merci de m'avoir lue et bonne soirée.

Avatar du membre
Annie
Administratrice
Administratrice
Messages : 4147
Enregistré le : 22.11.2009 1h52
Localisation : Sud de la Picardie - France
Contact :

Re: Reiki et thyroïde

Messagepar Annie » 04.10.2011 22h56

Bonsoir >O<

Je veux dire par-là, que le Reiki va oeuvrer incontestablement, mais tant que la thyroïde ne sera pas relayée et soulagée efficacement avec le bon dosage, le potentiel de santé ne sera pas optimum.

C'est une bonne nouvelle d'avoir trouvé un médecin qui prend en compte les ressentis. Alors je suis ravie car le mieux se profile à l'horizon.

A bientôt, et n'hésite pas à revenir partager si tu le souhaites ...

_I_ >R<
Image www.lumireiki.fr

Avatar du membre
estelle
Membre
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 05.10.2010 12h58

Re: Reiki et thyroïde

Messagepar estelle » 05.10.2011 9h09

J'ai été opérée il y a plus de 20 ans de la thyroïde, ça ne m'a pas gêné dans mes initiations au premier et second degré, et encore moins lorsque je reçois des soins reiki ou bien lors de mes auto-traitements.

J'ai même la sensation que certaines sensibilités ou irrégularités d'humeurs pouvant provenir de la thyroïde peuvent au contraire s'harmoniser voir s'équilibrer... de manière constante.

Pour moi pas de contre-indication aucune, d'après mon expérience.

Ebg
Membre
Membre
Messages : 10
Enregistré le : 14.09.2011 19h33

Re: Reiki et thyroïde

Messagepar Ebg » 05.10.2011 12h45

Bonjour
Et merci de vos retours
C'est vrai que sans thyroïde c'est plus compliqué désormais et cela l'est d'autant plus pour moi que je ne suis toujours pas dosée correctement
Vous m'avez rassurée
Je reviendrai certainement partager avec vous l'évolution que je pourrais constater
Bonne journée

Avatar du membre
Annie
Administratrice
Administratrice
Messages : 4147
Enregistré le : 22.11.2009 1h52
Localisation : Sud de la Picardie - France
Contact :

Re: Reiki et thyroïde

Messagepar Annie » 05.10.2011 13h16

Bonjour >R<
Ebg a écrit :C'est vrai que sans thyroïde c'est plus compliqué désormais ...

Pas vraiment, non, car à partir du moment où tu seras équilibrée, tes apports journaliers de substitution en hormones thyroïdiennes t'offriront au contraire une régularité que ne peut offrir une thyroïde qui fait le "yoyo" ou actuellement où tu es en recherche d'équilibre!

estelle a écrit :J'ai même la sensation que certaines sensibilités ou irrégularités d'humeurs pouvant provenir de la thyroïde peuvent au contraire s'harmoniser voir s'équilibrer... de manière constante.

Je suis entièrement d'accord avec Estelle, c'est aussi mon ressenti ^^

_I_ ¦3¦
Image www.lumireiki.fr


Retourner vers « Reiki et santé »

le forum de