Le temps d'un envol

Partagez ici tout ce qui est en lien avec la planète terre et la nature au sens large.
sam
Membre
Membre
Messages : 1141
Enregistré le : 03.10.2010 13h38

Re: Le temps d'un envol

Messagepar sam » 12.07.2013 18h05

........   Paix     .............

¦3¦ */\* >:D<

C'est le message que je voudrais retenir pour aujourd'hui.
Et te rendre hommage aussi, Petite Mamy.

Toi et moi avons partagé tant d'aventures, tant d'apprentissages, tant d'années ...
20 ans, côte à côte, les joies; les moments de délectation, les instants de pure harmonie, lors des exercices si souvent répétés, et parfaitement exécutés; les instants de bonheur pur et simple aussi, à te regarder jouer sous les énormes flocons de neige qui tombaient cet hiver-là, puis l'été suivant, l'étonnement de te voir, seule, continuer à brouter sous un soleil de plomb, alors que tous tes copains s'étaient réfugiés à l'ombre.

Ton côté 'insaisissable', indomptable.
Tout au long de notre vie commune, tu m'auras surprise. Avec toi, rien n'était jamais 'joué' d'avance. On ne pouvait jamais savoir comment tu allais réagir. C'était à chaque fois, la découverte.

Avec toi, j'ai appris à dire 'Vous', 'Princesse', accepteriez-vous de .... J'ai appris à mettre des gants, et blancs, SVP ! A me placer à un diapason autre que le mien. A apprendre un langage autre que le mien, et à respecter les signaux. Tu ne t'es jamais 'laissé faire'.
Avec toi, on apprenait très vite l'humilité !!! En toute circonstance, tu restais fière, digne, un brin sauvage. Et quand tu acceptais de collaborer, d'égal à égal, parce qu'on avait pu trouver 'les mots' pour te parler, c'était un magnifique cadeau venant de toi, que j'appréciais à chaque fois que tu m'en faisais bénéficier. Et là, c'était juste magique.

Ton caractère bien trempé, tu l'as gardé jusqu'au bout.
Le combat que tu as livré était par trop inégal.
Mais tu l'as livré, jusqu'au bout.
Ce chemin a été long, difficile, mais tu l'as parcouru sans sourciller, acceptant les batailles, t'y engageant corps et âme, avec cette détermination dans le regard, à 'rester debout'.
Ce chemin, comme les autres, je l'ai parcouru à tes côtés. Avec l'aide, la gentillesse, la disponibilité, l'ouverture, de notre vétérinaire, dont tu avais accepté d'être la copine, et que tu avais joyeusement accueilli pas plus tard qu'hier.

Ce chemin aura été difficile pour moi aussi.
J'aurais préféré t'éviter tout cela, ces luttes, ces caps difficiles.
Mais ton regard était clair, et disait : laisse moi faire.
Je t'ai aidée de mon mieux, en toute sincérité, même si cela me coûtait, de ne rien pouvoir faire 'de plus'. Je t'ai laissé le temps de 'faire ton chemin' à travers tout cela, j'ai respecté ton regard, ton courage, ta détermination, à tout tenter. Dieu sait ce qu'il m'en a coûté, de te voir lutter.

Cette nuit a été très difficile.
Pour toi.
Pour moi. Il m'a fallu me faire violence pour te laisser l'espace dont tu avais besoin, pour te laisser tranquillement, faire ton chemin.
Et ce matin, à l'aube, voilà que tu me surprends encore, que tu te redresses fièrement, acceptes quelques soins, mais me signifies gentillement, mais fermement, de 'te laisser faire'.

J'ai suivi ton désir.

Il y a quelques heures, tu es partie, enfin soulagée, enfin délivrée.
Tu es partie 'sans moi', comme je pressentais que tu le déciderais.
Tu as géré ça à ta manière, comme une grande, fidèle à toi-même, fière, insaisissable, indomptable.
Peut-être aussi, pour ne pas me faire de peine, ou pour t'éviter d'avoir à supporter ma peine.
Je n'en sais rien, je crois surtout que tu es partie comme tu l'as souhaité.
'Le meilleur pour toi', ce que je n'ai cessé de me répéter à chaque fois que je t'ai adressé le Reiki, si tu voulais le recevoir.

Lorsque je suis rentrée, Boubou veillait sur toi, comme elle le fait depuis plusieurs semaines.
Elle est un peu perdue à cet instant, je vais essayer de la réconforter. N'hésite pas à lui donner un petit coup de pouce, si tu peux ¦3¦

Envole-toi, ma louloute, deploie tes ailes de Pégase, et vole, là où tes poumons ne t'empêcheront plus d'aller, là où les prairies sont sans fin, là où j'en suis sûre, 'le Coche' t'attend et est là pour t'accueillir.

Merci infiniment, pour ces 20 années passées ensemble, d'avoir été toi, pour tout ce que tu m'as appris, pour cette complicité.

Bon voyage, Mamy, Nini, Nénette, à bientôt.

>:D< ¦3¦ >:D<

Merci à toi, mon Frère, d'avoir été là pour elle, pour moi, pour nous 2.
Merci pour toutes les attentions que tu as eues, pour ton respect, pour ta générosité.

Merci à toi aussi, qui dans l'ombre, a accompagné Mamy en reiki, hier soir.


"Aussi longtemps que l'homme ne respectera pas l'animal, il ne se respectera pas lui-même."
Dr A. Schweitzer.


Don't worry, be happy ;-)

Avatar du membre
bilbaw
Membre
Membre
Messages : 138
Enregistré le : 24.05.2013 16h19
Localisation : Loubressac Lot France

Re: Le temps d'un envol

Messagepar bilbaw » 13.07.2013 23h05

Merci pour ce partage Sam, et si joliment écrit, tu as une vraie plume d'écrivain!

Pensée pour toi et Mamy, pour l'amour qui vous a lié et qui vous liera pour toujours. */\* (L) (L) (L) */\*
Bilbaw

Avatar du membre
Annie
Administratrice
Administratrice
Messages : 4147
Enregistré le : 22.11.2009 1h52
Localisation : Sud de la Picardie - France
Contact :

Re: Le temps d'un envol

Messagepar Annie » 20.07.2013 22h24

Merci de tout coeur Sam, pour cet hommage magnifique. Lorsque j'ai lu tes mots, ressenti cet Amour vibrant d'émotions et de tant de respect, il était impossible de poster une réponse, car ton texte devait résonner encore à la surface, comme les ronds excentriques à la surface de l'onde.

Quelques jours se sont écoulés, et je voulais te témoigner de la gratitude pour ce beau texte qui restera ici dans son écrin, sur cette page que j'aime particulièrement, puisqu'elle me rappelle ces instants merveilleux de l'obtention de ma maîtrise, et le sauvetage de cet oisillon ramassé au jardin d'André.

Il est vrai que depuis le toit de la terrasse, la vue est embrassante à 360° et que mon avatar d'en ce moment date de ce jour, une fois l'oiseau envolé ;)

La métaphore était belle et parlante pour moi aussi, et le chemin de l'autonomie s'est tracé. En osant faire un premier pas, puis un autre, puis un autre, jusqu'à avoir conscience de ne plus avoir l'envie de faire marche arrière, je me suis forgée une nouvelle vie avec force et conviction, où le Reiki a pris une place prépondérante dans mon quotidien.

Encore merci Sam, pour la délicatesse de ton expression et comme je le pense, la voûte céleste va faire un joli berceau à Pégase, et rebelle elle était, rebelle elle restera, aussi si tu vois quelques poussières d'étoiles traverser la nuit, ce ne sera que ta petite Nénette qui frappe du sabot pour te dire qu'elle est bien rentrée à la maison */\*

Avec toute ma tendresse (L) ...

_I_ >R<
Image www.lumireiki.fr

sam
Membre
Membre
Messages : 1141
Enregistré le : 03.10.2010 13h38

Re: Le temps d'un envol

Messagepar sam » 23.07.2013 22h15

Merci, Annie ¦3¦
Sans avoir à relire le sujet, oui, je me souviens de tout cela.
De cette période importante pour toi, de cet envol, pour toi aussi.

Annie a écrit :comme je le pense, la voûte céleste va faire un joli berceau à Pégase, et rebelle elle était, rebelle elle restera, aussi si tu vois quelques poussières d'étoiles traverser la nuit, ce ne sera que ta petite Nénette qui frappe du sabot pour te dire qu'elle est bien rentrée à la maison


Effectivement, Rebelle est le mot. Je ne l'avais jamais identifié jusqu'à présent, mais c'est ce qu'elle était. Jusque dans la fibre !!! */\* */\* */\*

Il me semble entendre tes pas, Nénétte, et quelques coups à la porte, loin, là-bas, à la maison.
Et je te 'sens' aussi, là, juste au-dessus de mon épaule ¦3¦
Don't worry, be happy ;-)

sam
Membre
Membre
Messages : 1141
Enregistré le : 03.10.2010 13h38

Re: Le temps d'un envol

Messagepar sam » 12.07.2015 12h29

Tendre pensée pour toi, aujourd'hui, Mamy (^ ^)

Rien n'est simple ici bas, mais j'espère que là où tu es, tu es bien.
Don't worry, be happy ;-)

sam
Membre
Membre
Messages : 1141
Enregistré le : 03.10.2010 13h38

Re: Le temps d'un envol

Messagepar sam » 19.07.2015 14h56

A toi, 'le plus beau chat blanc de la planète', comme j'aimais t'appeler.

Hier soir, cette nuit encore, tu étais là près de moi, à ronronner.
Tu m'avais à nouveau 'piqué ma place' dans le divan, sans que je te voie ni t'entende t'installer, puis tu es venue dormir près de moi, couchée sur l'accoudoir du sofa, juste contre ma tête, pendant que je regardais le film à la télé. Puis, comme très souvent, tu es montée à l'étage sans même que je m'en rende compte. Tu allais et venais comme personne, sur la pointe des coussinets, sans faire de bruit. Comme ce jour où je t'ai trouvée dans le garage, et les jours qui ont suivi, où tu es à chaque fois revenue. Je te nourrissais chaque jour, mais tu me 'faisais peur', car à chacun de mes retours du boulot, tu sortais de je-ne-sais-où, et tu te précipitais vers moi, en me faisant la fête, au risque de te faire écraser en traversant la route. Alors, très vite, il y a eu ce jour où je t'ai ouvert la porte de la maison pour que tu puisses y prendre tes quartiers si tu le souhaitais, ce jour-là, tu as choisi de franchir la porte et de venir t'installer ici. Tu étais si belle, si blanche, une petite bouille toute ronde, avec ces très grands yeux si verts, ces yeux si beaux.
Tu étais bien hier, tu étais en forme, tu avais bien mangé, tu faisais ta vie, comme tous les jours, même une petite 'explication' en règle avec ta copine tigrée, comme tous les jours.
Tout était normal.
Et cette nuit, il y a eu ce bruit de litière grattée, rien d'anormal, puis 4 ou 5 sons, très étranges, que je n'avais jamais entendus auparavant. Je n'arrivais pas à les identifier. A moitié cris, à moitié pleurs d'un enfant, à moitié 'animal sauvage', je n'arrivais pas à déterminer de qui ou quoi ils provenaient, ni d'où ils provenaient. De l'extérieur ? De la bande son du film ? D'en haut ?
J'ai écouté, cherché à identifier ces sons , mais en quelques secondes, le silence était revenu, plus aucun bruit.
Je ne me suis pas 'tracassée' plus que ça, tout le monde allait bien lors du repas du soir, pendant la soirée, tout était 'normal'.
Je suis allée me coucher, et ce matin au réveil, je t'ai vue, allongée entre 2 portes, à prendre le frais, comme cela t'arrivait souvent. Je suis allée nourrir les chevaux, ai sorti les chiens, comme chaque jour, puis je suis remontée à l'étage, celui réservé à mes félins. Tu étais couchée comme à ton habitude, rien d'anormal, mais quand j'ai pris la nourriture, tu n'as pas bronché. Je t'ai appelée, tu n'as pas réagi. Je me suis précipitée vers toi, et là, j'ai compris.

Tu étais toi aussi, partie rejoindre les étoiles.

Le silence ici aujourd'hui, est très lourd.
Tu laisses un vide énorme.
Comme quand Shushu est partie, il y a quelques semaines.

Fais bon voyage, toi, le plus beau chat blanc de la planète.
Puisse le Reiki t'accompagner et t'amener à bon port.
Don't worry, be happy ;-)

Avatar du membre
Bog+na
Membre
Membre
Messages : 207
Enregistré le : 24.10.2014 16h52
Localisation : devant vos non-dits..

Re: Le temps d'un envol

Messagepar Bog+na » 19.07.2015 17h25

(^ Sam >:D<

j'aimerais... _O_ ..,
mais je reste là, à goûter, un peu stupéfaite, le vide et le silence ; comme tu évoques bien !..

Si tu veux pourtant, je prends mes voix et instruments et invente des sons -
et toi tu chantes: tes souvenirs, beaux blancs.., et toute ta peine !
..Y a des tambours aussi!

Et puis., j'aimerais te dire que je suis sortie, après une re-lecture de ton texte
- il se trouve sur la chanson qui passait "Non women, no cry !" de Bob Marley.. -
réalisant que Ça venait juste d'arriver ! :

- Comment transmettre à Sam .., ..et quoi ?..
- Regardant longtemps le ciel, blanc de nuages.., j'ai eu l'idée de chercher s'il n'y avait pas de nouvelles
du chat blanc le plus beau de la planète...

D'abord, j'ai vu deux cœurs, un petit tout en haut, tout dodu...
- et puis..: je l'ai vu ! -parole d'honneur !

Sur le grand Chat-père-mère installé, il filait tranquillement /=\ -beau nuage, le plus blanc de ce coin du monde! -
et sa tête accueillie au creux du grand cou semblait te parler - par un infiniment doux sourire !!
..Et puis tu sais quoi..? =O - Du Reiki, vers toi, semblait émaner de là !!!

-alors 'suis rentrée te le dire, ..y joignant une amicale tendresse. ^)

P.S.
On dirait que ça semble déjà se réjouir et bousculer aux portes, pour venir vers toi ! ..Des oisillons ?..
(je deviendrais curieuse du coup, si jamais..)
En tout cas : oisillons et oiseaux (L) ¦3¦ (L) ¦3¦ (L) ¦3¦ !

>X< @>-

sam
Membre
Membre
Messages : 1141
Enregistré le : 03.10.2010 13h38

Re: Le temps d'un envol

Messagepar sam » 26.07.2015 18h12

Merci pour tes mots, Bog+na,
c'était réconfortant de te lire.
Oui, effectivement, elle avait un magnifique sourire, tout doux.

Et si tu as 'senti' que le Reiki émanait vers moi, de là où elle est maintenant, je veux bien le croire.
Les animaux sont surprenants. Dans leur réceptivité, dans leur accueil, leur ouverture, leur confiance.
Ce que tu dis m'interpelle, car si je n'ai jamais douté de l'amour total et inconditionnel qu'un animal pouvait 'donner', je n'avais jamais vraiment pu 'mettre en mots', ni vraiment réalisé, que lui aussi, pouvait, en plus, transmettre l'Energie, de lui à nous.
Et maintenant, en y réfléchissant, je me dis : Mais oui, mais bien sûr !

Belle leçon d'humilité : apprendre à s'ouvrir, à recevoir ce qui nous dépasse, ce que nous ne pouvons même pas imaginer.
Encore un cadeau qu'elle me laisse, auquel je n'avais même pas pensé, mais que je découvre au travers de tes perceptions. Un cadeau que tu me fais.

Et cela boucle la boucle.
Nous sommes tous uns, différents, mais 'particules' d'un seul tout.

Merci aussi à toi, Bali, pour le voyage en _O_ (dans un autre sujet), et ton message .

Belle soirée à tou(te)s
(^ :O: ^)
Don't worry, be happy ;-)


Retourner vers « Terre et nature »

le forum de