Votre regard sur la sexualité et ses multiples orientations

Partagez ici sur ces différents thèmes...
Avatar du membre
Martine
Membre
Membre
Messages : 2673
Enregistré le : 30.10.2009 16h31

Re: Votre regard sur la sexualité et ses multiples orientations

Message par Martine »

bonjour Frédéric Le Conteur ;)

quelle jolie façon de te décrire :)

quant à MM les Conteurs... s'il est trop tard pour leur suggérer d'autres points de vue, nous sommes pas mal ici à lire ce forum et, bien que je ne sache pas ce qu'en pensent les autres, je serais ravie de lire tes "réécritures" :)

j'aime les contes de fées et les métaphores qu'ils transmettent sont parfois de belles sources de réflexion.

Belle journée et plein de pensées de Lumière :O:

@>- )Y( *î*

Mélissandre
Membre
Membre
Messages : 70
Enregistré le : 29.10.2009 17h28
Localisation : Lausanne, Suisse

Re: Votre regard sur la sexualité et ses multiples orientations

Message par Mélissandre »

Bonjour \O/

Décidément, quel bonheur de vous lire! :D

Je vous rejoins totalement et je trouve terrible de devoir s'imposer une appartenance sexuelle. Un ami qui a travaillé pour un site de rencontre gay me disait récemment que la majorité des hommes en recherchent d'une "aventure gay" étaient mariés. Ceci démontre bien à quel point l'humain refoule ses envies et s'interdit de les explorer.

Pour ma part et comme le dit André, je me sens attirée par l'être humain et non par son genre. J'ai exploré également les deux et je me sens bien plus épanouie d'avoir osé le faire et je ne m'en cache pas :p .

Je pense que les interdits nourrissent les fantasmes et finissent en déviances et perversions. J'encourage pour ma part tous les ados à explorer leurs envies, du temps que cela se fait dans le respect mutuel >O< >R< >V<

Avatar du membre
Camael
Membre
Membre
Messages : 61
Enregistré le : 01.11.2009 1h08
Localisation : Anvers Belgique

Re: Votre regard sur la sexualité et ses multiples orientati

Message par Camael »

Bonjour à tous :)

Plus discret dans mes interventions, je suis toujours attentivement vos échanges. Découvrant ce matin le dernier message d'andré "assumer qui l'on est", j'ai envie de rebondir sur ce sujet. J'ai pris conscience l'an passé de nombreux choix de vie qui ne m'appartenaient pas et parmi eux celui de mon orientation sexuelle.

Depuis l'enfance je suis attiré par les garçons. Il m'a fallu beaucoup de travail pour pouvoir l'affirmer ainsi et surtout pour pouvoir le reconnaître puisque j'ai passé une bonne partie de ma vie à me mentir à moi même. Assumer qui je suis a mis du temps mais s'est imposé à moi comme une évidence vitale depuis peu. Depuis l'an passé j'ai donc choisi d'assumer ouvertement mon orientation et d'en faire part à mon entourage proche. La nouvelle a été bien accueillie dans l'ensemble ou plutôt bien tolérée je devrais dire. Je ressens quand même un certain malaise auprès de quelques amis qui semblent gênés lorsque je les rencontre, imaginant sans doute que j'ai des attentes à leur égard, ce qui n'est pas le cas. Je perçois également une homophobie bien présente dans cette société qui au mieux tolère l'amour entre deux hommes ou deux femmes =O

Je me demandais si parmi vous d'autres personnes souhaitent partager ici leur difficulté à assumer leur appartenance sexuelle. Je me réjouis de vous lire :)

Spiryt
Membre
Membre
Messages : 68
Enregistré le : 03.05.2012 16h33

Re: Votre regard sur la sexualité et ses multiples orientati

Message par Spiryt »

Coucou à tous, même si le sujet est assez "vieux" je me permets, en tant que nouvel arrivant, de le dépoussiérer quelque peu, car il m'a fort passionné.

Si je devais définir l'amour, ça serait sous plusieurs degrés fondamentaux, comme je l'ai vécu.

Depuis mes 4/5 ans et mes souvenirs, je sais que je suis attiré par les garçons. Lorsque j'ai eu cette révélation, je ne pouvais rien comprendre bien évidemment, c'est le temps qui a fait son oeuvre :)

Puis vers 16 ans, au mois de septembre, ma 1ère expérience eut lieu. Mes rêves, mes envies, mes pulsions, mes idées : tout s'est envolé. Je me suis retrouvé comme lacéré entre la morale, l'éducation de mes parents, les modèles qu'ils m'avaient appris d'un côté, puis de l'autre, mes plaisirs, ce que j'avais envie, ce que j'aimais, ma facon de me libérer de ces poids. Il n'en fut malheureusement rien. Une longue période de stress intense allait alors commencer : je réalisais que je n'étais pas comme les autres, je pensais que si je continuais dans ce sens là, j'allais droit au désastre : délaissé par mes parents, seul, abandonné, prisonnier. J'ai donc, à ce moment-là, malheureusement choisi la plus sage des décisions, n'en parler à personne, me renfermer, rester muet.

Cette période dura jusqu'à mes 19 ans : période de grand fast, de lâcher-prise complet et dans tous les domaines avec la réalité, mensonge aux parents, à l'entourage, aux amis "scolaires". J'allais tenter de devenir moi-même, par petites touches, simple, délirant, fun, extraverti (complètement le contraire auparavant ^^') Tout ceci a été possible grâce à ma chère et tendre voiture : bien plus facile de sortir le samedi soir en boite exclusivement gay bien-sûr, au sauna, dans un bar, ou autre. Cette période très intense de ma vie pris fin pour mes 21 ans environ, et de la faute exclusive à ma mère. Malheureusement, je me suis retrouvé nez à nez avec une voiture, cette dernière en tort complet m'écrasa. Je n'ai rien eu heureusement, mais j'avais perdu la seule façon de pouvoir me déplacer (mes parents vivent à 20km de Limoges, en pleine campagne) Tout s'écroula peu à peu, je suis tombé au chômage, je recommençais à me renfermer, à tout rejeter.

Et à ce moment précis, j'ai bien été obligé, avec le recul, d'admettre que quelque chose veillait sur moi (échec de Ts en octobre, j'épargne les détails :)) Mon père travaillait en Auvergne, à 200km donc de chez-moi, revenait les week-end. Il m'a purement proposé de m'installer avec lui, là-bas, pour chercher du travail, ou bien me faire travailler (dans la photographie, la vente, les expositions de porcelaine) Je vous avoue que j'ai foncé, la raison, je ne la connaissais pas à l'époque, mais ma petite voix me disais : pars tu ne regretteras rien : cela remonte à 2002.

J'ai donc travaillé avec lui, 9 mois, puis ai trouvé un emploi de croupier dans un casino de là-bas (employé de jeux si vous préférez ^^)
J'ai attendu et ai serré les dents très très fort (les premiers temps étaient durs, je ne savais pas gérer un budget et autre) pendant exactement 3 années.

La fin de mon histoire arrive : en 2005 donc, j'ai croisé un garçon extraordinaire qui m'a apporté tout ce dont j'avais besoin. Amour, respect, instinct protecteur, confident. Il m'a donné cette force, celle de m'assumer auprès de mes proches. Je voulais avoir une épaule pour me rattraper, en cas de chute, car j'ai bien chuté ce jour-là : une semaine d'arrêt maladie, je fus à 40 degrés de fièvre pendant 3/4 jours lol. Depuis cette fois, plus jamais je ne fus malade une nouvelle fois, même pas un rhume, rien.

Et je suis heureux, comme jamais, notre vie est belle, avec cet amour réciproque sans ombre, que je rêvais étant petit.

Il a beau avoir 30 ans de plus que moi, la société ne m'a tellement pas aidé à m'assumer, que ceux qui ne sont pas d’accord, je m'en moque légèrement, çà me passe au-dessus et c'est très bien comme ça :)

Moralité de l'histoire :

Il n'y a que ceux qui créent ces codes que sont les sentiments qui croient qu'un amour est limité. Cela est faux, il doit être universel, et sans arrières pensées et sans compromis.

Bien à tous, et merci d'avoir un jour créé ce forum : je me sens vraiment dans mon élément à l'intérieur.

Avatar du membre
Thierry M
Membre
Membre
Messages : 71
Enregistré le : 22.02.2011 20h33
Localisation : Suisse

Re: Votre regard sur la sexualité et ses multiples orientati

Message par Thierry M »

Merci Vincent pour ce témoignage que tu nous offres. Chacun de nous avance sur une route qui lui est propre, agrémentée de difficultés et de joies, plus ou moins intenses. Notre société aime bien mettre les gens dans des cases, pas trop nombreuses bien sûr, car tout ce qui sort d'une certaine norme a tendance à effrayer. Il y a notamment encore beaucoup à faire en terme d'acceptation d'une orientation sexuelle qui sort de la norme établie. Je me suis souvent surpris à penser que j'avais de la chance d'être hétérosexuel, cela m'évitant ainsi de devoir confronter une orientation différente avec mon entourage. Mais mon expérience de vie m'a appris à quel point les moments qui peuvent nous paraître les plus difficiles, les plus injustes, débouchent ensuite sur des choses merveilleuses. Beaucoup de personnes "spirituellement évoluées" ont vécu des moments très pénibles sur lesquels ils ont su s'appuyer pour apprendre et avancer sur leur voie. Je pense notamment à Eckhart Tolle qui faisait de profondes crises d'angoisse avant de devenir une source d'inspiration pour des millions de personnes.

Le bonheur est un droit universel et je trouve merveilleux que, malgré les embûches qui se sont placées sur ta route, tu aies pu, même sans voiture à une certaine époque pourtant ;) , atteindre un endroit tant extérieur qu'intérieur où tu te sentes bien. Et je ne doute pas une seconde que la vie te réserve encore plein de belles surprises, notamment par la conscience de cette merveilleuse énergie universelle qui nous entoure, nous enveloppe, nous remplit. <|> (o) :O:
Les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent haut.

Spiryt
Membre
Membre
Messages : 68
Enregistré le : 03.05.2012 16h33

Re: Votre regard sur la sexualité et ses multiples orientati

Message par Spiryt »

Thierry, merci pour ce réconfort qui transpire de tes lignes, avant d'aller au dodo, çà fait un réel bien ^^

Que la société, dans sa dureté la plus dure mette les gens si elle veut dans des cases : il lui faudra autant de cases que d'êtres humains :p

Et malheureusement pour moi, je sais que je ne fait pas peur, mais je suis craint. Parce que ma vie se détache de ces codes rigides ou l'être humain ne peut se mouvoir et où je sais qu'en plus, dans ma vie aujourd'hui, je suis à l'aise. Ce double phénomène dans un village, de 1500 habitants environ, qui a encore beaucoup à apprendre des reliefs colorés et profonds de chaque être ne sait pas, n'a connu qu'un style de personnes et le rejette sans motifs valables :)

Je suis franc, à l’excès peut-être, entier, calme en permanence, ne m'énerve jamais, poli à l'excès aussi (certains en rigolent même ^^) à l'écoute et de nature hypersensible qui garde toutes ses peines pour lui (parfois, j'arrive à les faire sortir de moi, parfois pas). En bref, peut-être quelqu'un de particulier, qui peut-être n'est pas né pour vivre entouré d'une foule tous les jours, je ne sais pas, je cherche encore >V<

Cordialement à vous et merci de ces mots @>-

Stéph60
Membre
Membre
Messages : 33
Enregistré le : 20.01.2012 14h08
Localisation : Cauvigny (Oise 60)

Re: Votre regard sur la sexualité et ses multiples orientati

Message par Stéph60 »

Bonjour Vincent ,

Merci pour ce témoignage qui me touche beaucoup et pour cause il raisonne en moi :
Spiryt a écrit :Depuis mes 4/5 ans et mes souvenirs, je sais que je suis attiré par les garçons. Lorsque j'ai eu cette révélation, je ne pouvais rien comprendre bien évidemment, c'est le temps qui a fait son oeuvre :)
...Puis vers 16 ans, au mois de septembre, ma 1ère expérience eut lieu. Mes rêves, mes envies, mes pulsions, mes idées : tout s'est envolé. Je me suis retrouvé comme lacéré entre la morale, l'éducation de mes parents, les modèles qu'ils m'avaient appris d'un côté, puis de l'autre, mes plaisirs, ce que j'avais envie, ce que j'aimais, ma facon de me libérer de ces poids.
Je me revois petit garçon découvrant ma différence...
...à quelques années près (un peu plus précoce pour moi) j'ai encore connu la même chose.
Spiryt a écrit :Cette période dura jusqu'à mes 19 ans : période de grand fast, de lâcher-prise complet et dans tous les domaines avec la réalité, mensonge aux parents, à l'entourage, aux amis "scolaires". J'allais tenter de devenir moi-même, par petites touches, simple, délirant, fun, extraverti (complètement le contraire auparavant ^^') Tout ceci a été possible grâce à ma chère et tendre voiture : bien plus facile de sortir le samedi soir en boite exclusivement gay bien-sûr, au sauna, dans un bar, ou autre. .
MDR, je l'aimais aussi beaucoup ma voiture et pour les mêmes raisons...
Spiryt a écrit :Moralité de l'histoire :

Il n'y a que ceux qui créent ces codes que sont les sentiments qui croient qu'un amour est limité. Cela est faux, il doit être universel, et sans arrières pensées et sans compromis..
Cela est tellement vrai et Reiki me conforte dans cette vérité chaque jour ...

:O: Que la lumière éclaire ton chemin :O:

(^ Stéphane ^)
Pieds sur terre, tête dans les étoiles et le coeur parmi les Hommes

Verrouillé

Retourner vers « Amour, amitié, couple, sexualité »

le forum de