Entre amour et amitié - un amour particulier

Partagez ici sur ces différents thèmes...
Avatar du membre
Mahaut
Membre
Membre
Messages : 899
Enregistré le : 01.05.2010 13h29
Localisation : Boulogne-sur-Mer ou Liège

Entre amour et amitié - un amour particulier

Message par Mahaut »

Bonjour tous,

Depuis quelques mois maintenant, je vis avec bonheur une relation particulière avec trois hommes.

Je vois d'ici vos sourires, non, ce n'est pas ce que vous pensez...quoique...

Tout a commencé à la suite de mon premier degré. Depuis 5 ans, je ne suis plus en couple, et comme je mets beaucoup de temps à guérir, je ne laissais la place à personne pour entrer dans ma vie.

Le jour de mon premier degré, ou plutôt le dimanche qui a suivi, j'ai vécu en profondeur la guérison de cette malédiction qui touchait ma vie sentimentale. Tout redevenait possible...

De toutes mes années de galère, l'un de ces hommes a été le témoin. Homosexuel, jamais il n'y a eu entre nous d'enjeu, de désir, d'attachement, de volonté de prise de pouvoir.
Nous avons co-habité, partagé une maison, des chats, du temps et du plaisir à être ensemble. il sait que je suis là s'il en avait besoin, j'ai toujours pu compter sur lui. Il m'a fait découvrir au fil des années, 22 ans que nous nous connaissons, un amour véritable, inconditionnel et désintéressé, un amour profond, mais qui se nourrit de toutes ces petites attentions qui émaillent une vie : coucou de temps en temps, sorties ensemble, sms de plaisir, partages des joies et des peines.

Aujourd'hui, toutes ces petites attentions ne nous sont plus nécessaires. L'amour qui nous unit est plus fort qu'un amour de couple, c'est une amitié, mais qui dépasse ce qu'on entend d’habitude par le mot amitié. Il m'a préparée à ce que je vis aujourd'hui, ce lien mystérieux qui me lie à deux autres hommes, dans la même liberté... et nourri en plus par l'énergie Reiki, car c'est elle qui nous a conduit les uns aux autres.

De ces relations particulières, je vis le comblement d'une tendresse qui ose se dire. Il n'y a entre nous aucune relation sexuelle, je suis femme, ils aiment les hommes.
Bien sûr, dans un premier temps, j'ai vécu douloureusement ce constat : jamais je ne partagerai cela avec eux. Je refuse de lire Martine à la plage sur le canapé du salon pendant que, dans la chambre, ils partageraient ce que je ne peux recevoir d'eux. Je dois me respecter aussi... mais rien n'empêche la douceur de la tendresse donnée. Et ils m'ont conduite à accepter en moi la profonde guérison de cette impression d'être maudite, pas digne d'être aimée, pas belle, trop ou pas assez, condamnée à être frustrée en permanence.

Pourquoi je vous en parle aujourd'hui ?...

Parce que de cette relation profonde, je crois que naît un amour, un amour véritable, profond, sans enjeu, sans prise de pouvoir.

Parce que je sais que je touche du doigt l’inconditionnel de l'amour, celui qui transcende ce que le couple aurait de fermé quand il prend pouvoir, jalouse et enferme l'autre.

Parce que vivre cette relation dans le cadre d'une pratique ensemble du Reiki a encore approfondi ce qui nous lie.

Parce que nous nous sommes donné, au départ sans nous concerter, mais nous avons eu la même réaction devant les silences et les secrets : nous avons décidé de nous dire toujours ce qui nous concernait ensemble, ne rien garder secret qui risquerait de nous désunir, ne rien garder secret de ce que nous traversons, car nous savons pouvoir compter les uns sur les autres. Avoir l'humilité de dire aux autres quand nous avons mal, quand nous avons besoin de sentir l'autre présent, même s'il ne peut rien, quand nous réagissons sur une situation : tout nous dire, (sauf ce qui concernerait une tierce personne par respect de ce qu'elle vit et qui ne nous appartient pas.)

Cela va plus loin que l'amitié usuellement comprise : nous nous aimons.

Cela va plus profond que le sentiment amoureux : nous nous aimons.

Et cela se nourrit de mille et une attentions, ces petits cadeaux à un franc qui n'ont l'air de rien, mais qui sont plus précieux que toutes les cadillacs du monde : sms de temps en temps, ne jamais laisser l'autre sans réponse à une sollicitation, veiller à lui dire qu'on est là s'il le veut, recevoir de temps en temps des bouquets de fleurs virtuels, un 'ti coucou le matin... même si des kilomètres nous séparent... toutes ces petites choses qui nourrissent l'attention, le respect, la vie d'amour, qui ne demandent aucun effort, mais qui sont essentielles, comme l'air qu'on respire, pour ne pas crever de solitude.

Se savoir aimé, sans enjeu, sans attente, gratuitement, cela permet de tout supporter ensuite, et pour le savoir, nous avons besoin de ces minuscules marques d'amour comme la fleur a besoin de soleil et d'eau.

Voilà pourquoi je vous en parle aujourd'hui : n'oublions pas d'arroser nos amours de ces petites attentions qui nourrissent la tendresse. Ne nous laissons pas aller à oublier qu'il est important de se savoir aimé... donc n'oublions pas de le dire à ceux que nous aimons... et ce suffisamment souvent.

Merci mes hommes, grâce à vous, aujourd'hui, je suis de nouveau prête à rencontrer la vie (^ (L) ^)

Merci mes hommes, grâce à vous, aujourd'hui, je suis de nouveau prête à rencontrer un amour de couple (^ (L) ^)

Merci mes hommes, grâce à vos soleils et vos fleurs, je sais que je suis aimée :O: (L) :O:


M °v° >V<
N'oublie jamais que tu es fille du Ciel faite pour épouser la Terre

stéphanie
Membre
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 13.02.2011 0h37

Re: Entre amour et amitié -un amour particulier

Message par stéphanie »

;-) Tellement beau toute cette tranche de vie ;-) et je souris, parce que je vis un peu la même chose, je suis mariée, deux enfants... mais j'ai un ami sincère, un double, on s'appelle tous les jours juste pour entendre la voix de l'autre, et rien qu'à la façon de décrocher le téléphone, on sait comment va ''l'autre''. Il est mon jumeau, mon autre, mais jamais il nous viendrait à l'esprit d'avoir un contact ''animal, sexuel'', déjà par respect de l'un en vers l'autre, mais aussi parce que je ne suis pas du tout son genre, il est homo ;-) et franchement charnel avec son frère, beurk ;-)

Avatar du membre
Nathalie
Membre
Membre
Messages : 198
Enregistré le : 18.10.2009 18h11
Localisation : Bulle

Re: Entre amour et amitié -un amour particulier

Message par Nathalie »

Merci Mahaut pour ce magnifique partage |\/|
Ton message m'apporte de l'espoir et me rappelle combien il est important de dire je t'aime (L)
Je t'envoie des fleurs >V< \O/ \Y/ @>- et te souhaite tout plein de bonheur :O: :O: :O:

Avatar du membre
Mahaut
Membre
Membre
Messages : 899
Enregistré le : 01.05.2010 13h29
Localisation : Boulogne-sur-Mer ou Liège

Re: Entre amour et amitié -un amour particulier

Message par Mahaut »

Oui les filles, merci à la vie d'avoir mis ces hommes sur ma route (^ (L) ^)

Oui Nathalie, c'est essentiel de savoir que ceux qu'on aime pensent à nous, surtout dans les débuts de la relation, quand on apprivoise l'autre. Merci pour tes fleurs, elles me vont droit au coeur.

J'entends d'ici les objections de certains qui secouent le joug de l'attente, qui se sentent piégés de devoir...
Il y a un monde entre le "collé-serré" qui étouffe et ce que je vis.

Quand mon amiour me manque, je l'appelle. Pas grave si nos agendas ne se mettent pas, pas grave si on reste 6 mois sans se voir, mais jamais il ne me laissera sans nouvelle si j'en demande, jamais il ne manquera de me rappeler si j'ai eu son répondeur, parce que je compte pour lui comme il compte pour moi, et qu'il sait que l'amour s'entretient pour bien pousser...

Avec mon premier homme, nous avons partagé une maison, et une vie ensemble, mais il nous est aussi arrivé de rester deux ans sans se voir, nous avions alors des boulots dans deux villes à 1h30 l'une de l'autre, et reprendre ensuite le cours de nos rencontres comme si ce temps comptait pour rien.
Il n'est pas homme à appeler, mais il s'est inquiété quand je suis restée trop longtemps sans le faire.
En revanche, jamais, il ne m'a laissé dans l'incertitude et l'inquiétude. A un coup de fil dans le vide, toujours il m'a rappelée. Il m'a appris ce respect de l'autre qui est le garant de la durée...
Sans ce minimum, les amours s'étiolent et meurent, les coeurs s'alourdissent et se protègent...
Ces petites attentions sont vitales pour les relations humaines, quelle qu'en soit la forme et la raison.

C'est de tels point d'ancrage qu'on peut rebondir quand les coups durs arrivent.

Bisatous sur le forum.
Combien je suis heureuse de me trouver ainsi parmi vous, vous avez cette attention du coeur qui fait qu'on se sent bien ici.
M °v° >V<
N'oublie jamais que tu es fille du Ciel faite pour épouser la Terre

Avatar du membre
André Baechler
Administrateur
Administrateur
Messages : 2891
Enregistré le : 14.10.2009 14h21
Localisation : Fribourg, Suisse
Contact :

Re: Entre amour et amitié - un amour particulier

Message par André Baechler »

Bonjour :O:

Merci Marianne d'avoir ouvert ce sujet qui nous concerne tous sur le fait de s'être demandé au moins une fois dans notre vie où se trouve la frontière entre "sentiment amoureux" et "amitié". Ceci me rappelle un sujet où cette question a été évoquée et que je vous invite à visiter : Votre définition de l'amitié.

Ces relations particulières naissent bien souvent d'une étincelle, d'une rencontre avec une personne du même sexe ou du sexe opposé, la sexualité y est parfois partagée... et parfois pas... Est-ce amical ou amoureux ? Finalement seuls nos conditionnements moraux et sociaux nous poussent à devoir "classer" ce lien dans l'une des petites cases prévues à cet effet (amitié, sentiment amoureux, amour fraternel, amour filial, compassion, ...) ^^

Mais au-delà de cet étiquetage inutile, il y a cet Amour profond partagé entre deux êtres, il est là et parfois tellement plus fort que celui de la relation amoureuse par son inconditionnalité. Il n'existe pas d'attachement, d'attente ou de jalousie. Pas besoin de paraître ou de séduire, cet Amour est là à chaque instant, avec ou sans bouton sur le visage, sans attente et plus fort que tout ^^

Cette manifestation de l'Amour est inclusive et se reconnaît par l'absence totale de manque. Les synchronicités s'enchaînent et une seule pensée est encore bien plus puissante et directe qu'un sms. Cette inconditionnalité spontanée est pour moi le signe d'un "lien d'âme particulier". Il y a des "rendez-vous" que nous nous fixons dans nos vie respectives, et lorsque les âmes se retrouvent, elles se reconnaissent, conscientes du caractère indélébile et sacré de ce lien, car elles se savent exister bien au-delà de la présente incarnation.

Ces rencontres sont presque toujours troublantes, puisqu'elles ébranlent nos habitudes et conventions. Souvent, lorsqu'elles se produisent, nous pensons par leur intensité devoir les vivre sur un plan amoureux, ce qui n'est pas forcément le cas. Certaines "retrouvailles" sont là afin d'apporter un soutien mutuel, de décupler nos forces respectives, de favoriser une guérison... mais certaines autres sont là, également pour nous bousculer par la confrontation de nos personnalités douloureusement compatibles, afin de nous permettre de franchir un pas décisif que nous peinons seul à franchir. Ces rencontres éphémères s'oublient souvent, mais ne sont pas moins importantes par ce qu'elles permettent de déclencher. Sachez donc les reconnaître et les nourrir de gratitude :)

Il nous arrive tous de reconnaître un jour la personne au milieu de la foule, sans savoir, sans comprendre... Une étincelle, un sentiment inexplicable, indescriptible allant parfois jusqu'au sentiment de retrouver une autre part oubliée de soi. Lorsque ce "rendez-vous" est important, l'univers revient à la charge, encore et encore, malgré nos résistances, et il faut beaucoup de mauvaise volonté pour s'y soustraire ^^

Le piège serait de projeter obligatoirement une perspective amoureuse qui n'est pas forcément une finalité. Un autre piège serait de perdre son identité propre dans cette envie fusionnelle, de ne plus exister qu'à travers ce lien. Il est important d'être conscient à chaque instant que cette rencontre n'est pas un but final, mais un cadeau que nous nous accordons, un levier, un bout de chemin de quelques minutes ou d'une vie que l'on s'autorise à partager sans se perdre ou se projeter à travers l'autre.

Troublant dans tous les cas... mais tellement riche si nous savons lâcher prise... ¦3¦

Merci de partager ici vos "retrouvailles" ;)
andré baechler - enseignant reiki et administrateur du forum - site - blog - messages

Avatar du membre
Santolin
Membre
Membre
Messages : 214
Enregistré le : 27.10.2009 23h47
Localisation : Vaucluse, France

Re: Entre amour et amitié - un amour particulier

Message par Santolin »

Bonjour :)

Même si je suis peu actif sur le forum, je fonctionne un peu en sous-marin et je me permets de sortir mon périscope afin d'y mettre mon grain de sel lorsque le sujet m'interpelle.

Ce que vous dites résonne très fort et je trouve qu'André résume pleinement ce type de rencontre, qu'elle soit accompagnante ou confrontante. J'en ai vécues plusieurs également qui font que je suis ici aujourd'hui :p

Mais je ressens toutefois un petit malaise en lisant ceci:
Mahaut a écrit :...mais jamais il ne me laissera sans nouvelle si j'en demande, jamais il ne manquera de me rappeler si j'ai eu son répondeur, parce que je compte pour lui comme il compte pour moi, et qu'il sait que l'amour s'entretient pour bien pousser...

...ne jamais laisser l'autre sans réponse à une sollicitation...

...nous avons décidé de nous dire toujours ce qui nous concernait ensemble, ne rien garder secret qui risquerait de nous désunir, ne rien garder secret de ce que nous traversons, car nous savons pouvoir compter les uns sur les autres.

...Ne nous laissons pas aller à oublier qu'il est important de se savoir aimé...
J'y perçois de nombreuses attentes et obligations, presque un devoir de servir, quelque chose de fusionnel qui est là comme pour combler un grand vide: devoir se rassurer, besoin de se savoir aimé pour exister <:-| . Moi je ressens une grande pression en lisant cela, et je me sentirais emprisonné si cet être cher me tenait ces propos: Serais-je à la hauteur de ses attentes? Dois-je vraiment tout partager? Personnellement je ne crois pas et j'ai besoin de mon jardin secret, de pouvoir disposer de mon espace que je ne partagerai pas, même avec les personnes qui me sont le plus chères. Je pense que cet espace perso est indispensable à chacun de nous.

Il est toujours bon de se sentir aimé, mais à la fois cela ne doit pas être indispensable à notre bien-être. Quand je suis bien moi-même, je m'aperçois que les autres viennent à moi, mais je ne ressens pas ce besoin d'être aimé pour exister. Encore une petite nuance :)

N'y vois pas le moindre jugement, mais seulement le besoin d'exprimer ce petit bémol qui sonne faux à mon coeur (L)

Merci pour ces partages qui me questionnent et m'enrichissent :)

Avatar du membre
Mahaut
Membre
Membre
Messages : 899
Enregistré le : 01.05.2010 13h29
Localisation : Boulogne-sur-Mer ou Liège

Re: Entre amour et amitié - un amour particulier

Message par Mahaut »

Santolin a écrit :Il est toujours bon de se sentir aimé, mais à la fois cela ne doit pas être indispensable à notre bien-être. Quand je suis bien moi-même, je m'aperçois que les autres viennent à moi, mais je ne ressens pas ce besoin d'être aimé pour exister. Encore une petite nuance
Je comprends Santolin...
Si tu es aimé, peut-être peux-tu dire cela justement parce que tu l'es...
Si tu ne l'es de personne, sans doute auras-tu pu trouver ta force ailleurs...

En ce qui me concerne, j'ai vécu une grande solitude. Sans doute mes hommes ont-ils pu saisir en moi ce qu'il y avait de fragile, la grande solitude qui est la mienne, ce besoin d'être aimée, et de me sentir aimée, ce sentiment de solidité sur lequel m'appuyer parce qu'aimée je sais pouvoir tout supporter, passer à travers tout, sensation à laquelle je ne croyais plus parce qu'humainement personne ne me la donnait plus... et que j'en crevais à petit feu, brave petit soldat qui supporte toutes les épreuves, tient debout... tant qu'elle peut...

J'y ai bâti une forteresse imprenable, une carapace qui me protégeait, mais qui, pour le coup, m'enfermait définitivement.

Par le Reiki, par cet amiour de ces trois hommes, cette carapace a pu se lézarder sans que je n'y perde mon âme, sans que je m'effondre. Et ils peuvent en témoigner, ce n'a pas été une mince affaire... et c'est encre en chantier...

On peut vivre cela, comme André le décrit, se satisfaire d'une pensée sans savoir qu'elle est émise
- si on vit comme un ange
- ou si on se sait aimé.
Mais nous sommes incarnés. Et avant de se lâcher, il faut avoir bâti, il faut avoir arrosé, et laissé grandir...

Je n'ai plus besoin des attentions de mon premier amiour, je sais qu'il est là, c'est pour cela que j'ai pu vivre sans lui deux ans.

Les choses se bâtissent avec les deux autres, au jour le jour, et je sais que quand elle seront solides, il en sera de même, mais dans un premier temps on ne bâtit pas sur du vent, sur du sable, mais sur des choses vécues ensemble, construites ensemble, solides parce qu'il y a un "ensemble"... un temps de connaissance, et de reconnaissance. On ne peut pas en faire fi, c'est humainement casse gueule, l'amour peut s'y perdre...

Les attentions de l'amour ne sont pas une prison, un devoir, ou alors c'est qu'il n'y a pas d'amour.
Elles sont là parce que justement l'autre compte. Et on a autant de plaisir à offrir ces attentions minuscules qu'à les recevoir.
Marianne a écrit :...nous avons décidé de nous dire toujours ce qui nous concernait ensemble, ne rien garder secret qui risquerait de nous désunir, ne rien garder secret de ce que nous traversons, car nous savons pouvoir compter les uns sur les autres.
La citation est incomplète : et la suite est très importante, elle laisse la place au jardin secret, mais ne laisse aucune place aux jalousies, manoeuvres et failles qui auraient pour but de nous diviser...
Marianne a écrit :Avoir l'humilité de dire aux autres quand nous avons mal, quand nous avons besoin de sentir l'autre présent, même s'il ne peut rien, quand nous réagissons sur une situation : tout nous dire, (sauf ce qui concernerait une tierce personne par respect de ce qu'elle vit et qui ne nous appartient pas.)
Quand je dis "tout nous dire" c'est tout nous dire en ce qui nous concerne, en ce qui concerne notre relation, le reste, effectivement, peut ne pas regarder l'autre et je sais qu'il reste chez chacun de nous des pudeurs, des silences, des secrets que nous respectons chez l'autre... mais aucun qui laisserait passer une faille entre nous.

C'est peut-être ce "faux" que tu ressens parce que je ne voulais pas l'expliciter au départ.

Cette connivence n'est pas exclusive, elle na pas de limite, elle peut grandir et accueillir d'autres membres ; en cela aussi elle est précieuse.

Merci de tes réactions Santolin, elles m'ont poussée à être plus précise.

Bisatous
M °v° >V<
N'oublie jamais que tu es fille du Ciel faite pour épouser la Terre

Avatar du membre
stefipferde
Membre
Membre
Messages : 6
Enregistré le : 15.02.2010 22h09

Re: Entre amour et amitié - un amour particulier

Message par stefipferde »

sourire de mon coeur, j'ai demandé à l'univers de m'aider à comprendre ce que j'ai vécu la semaine passée. Et me voilà comblée par ta lumière, André, sur "les retrouvailles".
J'ai ressenti un grand bonheur en rencontrant un homme la semaine passée, une rencontre bien troublante, je me suis sentie à la maison lorsque je suis rentrée en connexion (par les mots et l'énergie) avec elle. Quelques instants entourés de douceur, de sérénité et de compréhension profonde mutuelle. Je sentais mon Être en belle résonance avec elle.
Après cet échange, je me suis posée de nombreuse questions, suis-je en train de tomber amoureuse, quel est le signe de cette rencontre,...?
Et là, émerveillement :) une rencontre d'Âme à Âme qui m'a nourrie au plus profond de moi, un bel échange d'amour et de soutient qui n'est pas forcément lié à une suite ou à une relation de proximité. André, tes mots soulagent mon mental qui n'arrivait pas à rester simplement dans l'instant et qui voulait se projeter dans le futur et comprendre et comprendre.
Le lâcher prise, mmh
MERCI.
Belle à vous tous
Stéfanie

Avatar du membre
Santolin
Membre
Membre
Messages : 214
Enregistré le : 27.10.2009 23h47
Localisation : Vaucluse, France

Re: Entre amour et amitié - un amour particulier

Message par Santolin »

Mahaut a écrit :Je comprends Santolin...
Si tu es aimé, peut-être peux-tu dire cela justement parce que tu l'es...
Si tu ne l'es de personne, sans doute auras-tu pu trouver ta force ailleurs...

...On peut vivre cela, comme André le décrit, se satisfaire d'une pensée sans savoir qu'elle est émise
- si on vit comme un ange
- ou si on se sait aimé.
Mais nous sommes incarnés. Et avant de se lâcher, il faut avoir bâti, il faut avoir arrosé, et laissé grandir...
Je ne suis pas actuellement engagé dans une relation amoureuse et je ne reçois pas plus d'amour de ma famille qui m'ignore et m'a totalement rejeté dans mes choix. Je vis une solitude affective choisie et celle-ci m'a permis d'explorer les tréfonds de mon être et je me retrouve entier aujourd'hui. Non, je ne vis pas comme un ange non plus, je suis bien incarné et je travaille dans la terre, c'est te dire comme je ne suis pas juste dans les concepts théoriques :p . Moi je pense plutôt qu'avant de bâtir il faut assurer les fondations, mais ce n'est que mon point de vue.

Je te remercie pour ce complément et je l'accueille pleinement. J'avais juste besoin de te faire part de mon ressenti face à quelques-unes de tes paroles et à ce qu'elles évoquent pour moi :)

Avatar du membre
André Baechler
Administrateur
Administrateur
Messages : 2891
Enregistré le : 14.10.2009 14h21
Localisation : Fribourg, Suisse
Contact :

Re: Entre amour et amitié - un amour particulier

Message par André Baechler »

Merci Stéfanie pour le partage de cette belle rencontre ^^

¦3¦
andré baechler - enseignant reiki et administrateur du forum - site - blog - messages

Verrouillé

Retourner vers « Amour, amitié, couple, sexualité »

le forum de