Immortalité

Partagez ici sur ces différents thèmes...
Avatar du membre
Aurélie
Membre
Membre
Messages : 644
Enregistré le : 12.01.2010 15h37
Localisation : Proche de Nantes... France

Re: Immortalité

Messagepar Aurélie » 17.02.2012 14h47

Je crois qu'avoir une idée de la "dimension " de l'univers est impossible ;)

Mais cela est possible en écoutant son coeur à l'infini ¦3¦
http://www.natureiki.fr

Sourire intérieur...Sourire de coeur

Avatar du membre
Tara
Membre
Membre
Messages : 643
Enregistré le : 19.12.2009 18h30
Localisation : Jura -France

Re: Immortalité

Messagepar Tara » 17.02.2012 14h50

;) :D :E) ^^ :) '¬' 8) \OwO/ (L) */\*
www.lamedetara.fr
www.facebook.com/tamalou.fr

Stéph60
Membre
Membre
Messages : 33
Enregistré le : 20.01.2012 14h08
Localisation : Cauvigny (Oise 60)

Re: Immortalité

Messagepar Stéph60 » 17.02.2012 15h18

...l'univers est infini ;)
Pieds sur terre, tête dans les étoiles et le coeur parmi les Hommes

Avatar du membre
HDF-france
Membre
Membre
Messages : 156
Enregistré le : 06.12.2010 15h59

Re: Immortalité

Messagepar HDF-france » 20.02.2012 12h20

Je pense que oui nous sommes immortels mais pas dans le sens ou on l'entend des fois. Tout se transformant, nous finissons tous par changer d'état, c'est un fait. Mais nous ne sommes pas ce corps, et comme nos âmes sont dépendantes de la matière, on se réincarne.

Par contre, il y a une énergie qui sommeille en nous, si puissante que personne ne la soupçonne, qui vient des étoiles justement. Les initiés antiques avaient si bien su l'accumuler en eux qu'ils étaient nommés "fils des étoiles".

sam
Membre
Membre
Messages : 1141
Enregistré le : 03.10.2010 13h38

Re: Immortalité

Messagepar sam » 21.02.2012 21h07

Je ne sais pas si les hommes changeraient de vie s'ils se croyaient ou se savaient immortels.

Parfois, je me dis que ce serait 'encore pire !!!! ¦D :D :E)

Je pense que trop souvent, l'homme refuse d'envisager la mort, et vit comme si elle n'existait pas (il suffit de constater le malaise que peut provoquer le simple fait de parler de la mort), mais sans pour autant croire à l'immortalité de son âme. D'où, peut-être, cette course effrénée vers je-ne-sais-pas-quoi.

Je pense (et ça n'engage que moi ;) ) qu'arriver à vivre avec la conscience de l'imminence possible, et en tout cas, incontournable, de la fin de cette vie terrestre, aide à faire des choix, mettre des priorités, 'régler' l'échelle des valeurs.

J'ai lu un jour, un petit conte. On y disait 'en gros' ceci :

Imagine ta vie comme un grand vase. Imagine des pierres de tailles différentes. Quelles sont celles que tu choisiras pour remplir ce vase, et dans quel ordre ?

On avait envie de choisir 'la taille intermédiaire', ou les plus petites, pour pouvoir en mettre le plus possible !

Eh bien, non. La réponse était : d'abord, mets-y les plus grosses, ces choses auxquelles tu attaches le plus d'importance. Ensuite, comble les trous avec de plus petites pierres, des choses d'importance plus relative. S'il reste de la place, mets-y le superflu, les toutes petites pierres.
Mais n'oublie pas, le vase n'est pas 'élastique', sa taille ne changera pas parce que tu le souhaites. Alors réfléchis, et fais les 'bons' choix.

Je ne crois pas que l'âme soit dépendante de la matière. Ce serait la 'figer' dans ce qu'elle a 'd'humain' ici bas. Je ne crois pas qu'elle soit dépendande de quoi que ce soit. Pas en termes 'd'éternité' en tout cas. Je crois que l'âme accepte un parcours, un chemin, qui à un moment donné, passe par ici.
Parfois, il m'arrive de me demander ce qu'il lui a pris, à mon âme, d'accepter un karma pareil !!!! Et pourtant, même si je ne le comprends pas, juste maintenant, je choisis de faire confiance et de me dire qu'au final, je me pourrai me dire : 'ben oui, EVIDEMMENT !'

Je crois que l'âme ne disparaît pas dans le néant lors de la mort terrestre.
Je me dis qu'il existe peut-être, probablement ?, d'autres plans de conscience que juste 'état d'être humain' et 'âme'.
Cela nous vient-il des étoiles ? Peut-être. Peut-être aussi cette idée ne sert-elle qu'à calmer un mental par trop galopant.
Si j'étais allée faire un tour 'de l'autre côté', je vous dirais bien comment ça se passe, mais je n'en sais rien.

Je me dis juste que j'ai des choses à découvrir, un chemin à faire, ici et maintenant ; qu'il ya une fin à ce chemin-ci sur la planète bleue, mais que ce chemin continue ailleurs, autrement.
Don't worry, be happy ;-)

Avatar du membre
Ngonde
Membre
Membre
Messages : 301
Enregistré le : 27.07.2012 13h44

Re: Immortalité

Messagepar Ngonde » 02.08.2012 14h11

Je pense que le terme d'immortalité n'est pas le bon... En tout cas, ce terme ne me parle pas du tout.

Je perçois mieux l'éternité que l'immortalité.

La Vie éternelle... Oui ça me parle, beaucoup même <|> |) (o) @>- >O< >B< ### ### )Y( {°°} (|*

L'immortalité... Non... à part les films à la télé....
Sans ce qui n'est pas, ce qui Est n'est pas

Avatar du membre
Ngonde
Membre
Membre
Messages : 301
Enregistré le : 27.07.2012 13h44

Re: Immortalité

Messagepar Ngonde » 18.10.2013 16h21

Bonjour,

J'aimerais partager avec vous mon dernier niveau de compréhension du moment (qui n'est sans doute pas la dernière compréhension que j'aurai sur la question) sur la différence entre immortalité et éternité...

En fait, si j'ai tout bien compris au film (ce qui n'est pas certain), la majorité des gens partent dans l'astral après la mort et restent prisonniers de cet astral... Ils se retrouvent alors avec un corps astral qui est immortel mais qui n'est pas éternel. Seul le "corps de gloire" est éternel et permet l'accès aux mondes divins. Le corps de chair semble avoir des propriétés uniques qui permettent de fabriquer un corps de gloire (ou un corps astral si le processus n'est pas abouti) et beaucoup d'entités vivant dans l'astral aspirent à l'éternité et cherchent à nous parasiter afin de vampiriser notre énergie vitale afin de prolonger la vie de leur corps astral... Et bien entendu, il ne faut surtout pas se laisser bouffer par ces forces là...
Et si j'ai tout bien compris, il me semble que l'énergie d'un corps astral finit par se dissiper (au bout d'un temps qui peut être très long) surtout s'il n'est pas réalimenté mais nous les alimentons souvent sans même en avoir conscience...

Enfin voilà ce n'est que ma compréhension du moment sur la différence entre immortalité et éternité. Je suis encore en train d'intégrer et d'essayer de comprendre mon récent vécu...

En espérant ne choquer personne >:D<
Sans ce qui n'est pas, ce qui Est n'est pas

Michel
Membre
Membre
Messages : 62
Enregistré le : 09.04.2010 18h40
Localisation : Alès

Re: Immortalité

Messagepar Michel » 21.11.2013 21h06

Bonjour Aurélie,

Il y a la forme, et ce qui habite la forme.

De la même façon, il existe une conscience de la forme et une conscience au-delà de la forme. Dès notre naissance, nous sommes formatés, conditionnés, pour nous identifier à la forme et accepter qu'elle représente notre véritable identité.

Le défi et l'aventure auxquels nous sommes confrontés, est de dépasser l'illusion de la forme pour pénétrer le domaine de l'essence de ce que nous sommes, une conscience intemporelle et immortelle que certaines traditions anciennes nomment une parcelle de l'Esprit, le Créateur originel.

Notre humanité n'est que le vecteur, l'outil, qui permet d'expérimenter la séparation, et la dualité engendrée par cette situation.
Mais au-delà de l'observation restreinte de notre existence ici-bas, nous possédons une étincelle dormante en chacun de nous, qu'il nous appartient d'activer afin de réaliser la nature et la portée de ce que nous sommes en réalité, la réalité de notre expérience terrestre étant elle-même en constante révolution, et de ce fait en constante évolution.

Nous comprenons que ce qui habite la forme et dont nous n'avons au mieux qu'une vague idée de ce que c'est, demande à entreprendre un voyage qui nous mènera au-delà du voile de l'illusion terrestre, pour aborder notre réalité éternelle, qui telle l'échelle de Jacob, demande à ce que nous avancions barreau après barreau, pour rejoindre une dimension toujours plus élevée de nous-mêmes.

Et nous réaliserons que nous avons toujours été là, en tant que partie d'un ensemble bien plus vaste, dont nous avons longtemps pensé ou cru que nous en étions dissociés.

:O:

Avatar du membre
Annie
Administratrice
Administratrice
Messages : 4147
Enregistré le : 22.11.2009 1h52
Localisation : Sud de la Picardie - France
Contact :

Re: Immortalité

Messagepar Annie » 22.11.2013 12h37

Merci Michel >:D< Tes mots se lisent et se comprennent bien sur un sujet oh combien délicat */\*

Excellente journée à toi, cette goutte d'eau, ou ce flocon de neige, dans notre océan d'éternité ;) ...

_I_ >R<
Image www.lumireiki.fr

Avatar du membre
Aurélie
Membre
Membre
Messages : 644
Enregistré le : 12.01.2010 15h37
Localisation : Proche de Nantes... France

Re: Immortalité

Messagepar Aurélie » 23.11.2013 11h07

Bonjour Michel,

De l'eau a passé depuis l'ouverture de ce sujet et je te rejoins pleinement...

L'immortalité, cette poignée de sable ou d'eau insaisissable qui glisse entre nos mains sans pouvoir maîtriser quoique ce soit et c'est tant mieux ^^

Cet insaisissable infini qui nous permet de prendre conscience que nous sommes Rien relié au tout...Lorsque nous comprenons ou que nous le sentons qu'il n 'y a rien , que tout se transforme, se crée et évolue sans cesse, ca donne le vertige n'est-ce pas? :) On en a peur dans une première réaction et puis ensuite, on reprend confiance en ce rien qui relie Tout...

Je suis ici et maintenant assise sur ce fauteuil reliée à mon centre zéro, à mon point neutre à l'intérieur de moi mais le temps que j'écrive ces mots, je suis toujours sur ce fauteuil vue de mon centre mais je ne suis plus pareil, la Terre a tourné, le vent a soufflé, le sang coule dans mes veines, j'ai respiré de l'air nouveau, les planète ont tourné aussi...Tout évolue à chaque instant donc nous ne pouvons en effet rien maîtriser...

Revenons à cet immortalité...La feuille se détache de l'arbre, se laisse porter par le vent et tombe en effet sur le sol...On aurait le réflexe du point de vue d'observateur humain de se dire, ca y est elle est morte et désséchée cette feuille, c'est fini...Puis lorsqu'elle disparaît à notre vue d'humain, on dit qu'elle est morte...Mais dans l'évolution du Tout, cette feuille apporte de l'humus à la Terre, elle se transforme pour nourrir la Terre, elle a changé, évoluer sous une autre forme...Pour l'être humain, cela est pareil...La vie, la mort sont tout deux des processus qui nous permettent d'évoluer à l'infini sans s'attacher au début, à la fin...Y a-t-il un commencement, une fin? L'homme aime à s'attacher aux dualités, au bien, au mal, à la joie, à la tristesse en fin de compte aux extrêmes...Mais n'y a-t-il pas de continuité à l'infini? L'échelle du temps n'est pas linéaire, elle est cyclique...spiralique comme le mouvement des planètes...

Il y aurait 5 % de matière dans les Multiunivers...
Il y aurait 25 % d'énergie dans les Multiunivers...
Il y aurait 75 % de vide dans les Multiunivers...

Une échelle universelle qui redonne de l'humilité et de la modestie à chaque grain de poussière, à chaque personne de pouvoir...

Dans cette poignée de sable qui glisse dans nos doigts, nous sentons les grains de sable passer l'espace d'un instant entre nos doigts et puis ils retournent à l'immensité de la plage pour ensuite être engloutisdans les abysses des profondeurs de la mer, pour être transformés encore et encore...Notre vie serait peut-être cela, servir à l'infini la chaine universelle où tout a une spécificité propre à sa nature...Un jour, nous sommes le vent, un jour nous sommes le brin d'herbe, un jour la pluie tombe, un jour la rivière se transforme en cascade, un jour le courant chaud passe le long d'un rivage...Tous ces facteurs mêlés les uns et les autres se combinent parfaitement pour créer la vie à l'infini de diverse nature...cette immortalité fascinante...
http://www.natureiki.fr

Sourire intérieur...Sourire de coeur


Retourner vers « Religion, spiritualité, foi et croyances »

le forum de