Identification au corps physique

Partagez ici sur ces différents thèmes...
Avatar du membre
Annie
Administratrice
Administratrice
Messages : 4147
Enregistré le : 22.11.2009 1h52
Localisation : Sud de la Picardie - France
Contact :

Re: Identification au corps physique

Messagepar Annie » 13.01.2012 17h43

André Baechler a écrit : Pour moi le paradoxe est que je ne suis pas mon corps physique, mais que mon rapport à celui-ci fait partie intégrante de mon cheminement spirituel.

Merci infiniment pour ce sujet soulevé, la prise de conscience et la réflexion que cela va générer en moi >:D< ¦3¦
Image www.lumireiki.fr

Avatar du membre
Marie-Laure
Membre
Membre
Messages : 361
Enregistré le : 15.09.2010 21h47
Localisation : Villars-sur-Glâne, Suisse

Re: Identification au corps physique

Messagepar Marie-Laure » 13.01.2012 19h14

Bonsoir |)

Beaucoup de choses se sont rajoutées depuis ma dernière lecture ... tant mieux et merci à tous, il m'en reste pour plus tard ^^

Mon corps est marqué, par le temps et les excès, les événements et les limites que je lui impose, mais il m'est fidèle :p.
Il n'est pas qu'un objet beau ou vilain, que je cache ou que j'exhibe. C'est bien à travers lui que j'existe et traverse ce monde et c'est également lui qui me permet d'exprimer mon indépendance et ma liberté :) .
Il est l'image que vous pouvez avoir de moi et celle que je peux vous laissez percevoir.
C'est mon corps et je suis ce corps.

Je m'y suis identifiée en le vivant selon les limites que je croyais qu'il m'imposait.
Je m'identifie encore et toujours à mon corps, libéré de mes contraintes, pour ce qu'il me permet de vivre et expérimenter maintenant que j'ai compris et suis entrée pleinement dans ma vie >:D< .

Il y a un moment pour naître dans le monde et expérimenter ce qu'il peut offrir et un autre moment pour (re)naître à la vie, choisir et opérer les changements les plus importants.
Je ne sais pas s'il est possible de décider de ces moments :\ , mais on peut s'y préparer, être ouvert et attentif à l'instant qui change tout.

Et juste pour sourire, je peux être aussi sensible à une belle lune (l'astre bien sûr ¦D ) qu'à un beau corps, nu ou pas :p.

Marie-Laure
>B< ¦3¦
When you're smilin'. Keep on smilin'
The whole world smiles with you

sam
Membre
Membre
Messages : 1141
Enregistré le : 03.10.2010 13h38

Re: Identification au corps physique

Messagepar sam » 13.01.2012 19h44

Aria a écrit :Oups je viens de réaliser quelque chose !!!!

Finalement qu'il s'agisse de nudité ou d'un quelconque autre complexe, on ne peut se sentir bien et ne s'accepter que lorsqu'on s'accorde la seule autorité ... ou en d'autres termes c'est lorsque l'on devient son propre maître que l'on peut s'exonérer de l'avis d'autrui...

Est-ce que ça tient la route ????


Et comment, que ça tient la route !

Quoi qu'on fasse ou quelle que soit notre apparence physique, il y aura toujours 'quelqu'un' pour trouver à y redire :E)

Que l'on soit plus intelligente que belle (ou que l'on soit moins jolie, mais dotée d'une plus forte personnalité ;) ), cela en séduira certains, d'autres se sauveront à toutes jambes !

Que l'on soit plus jolie, et moins intelligente, il y en aura toujours pour dire : Oui, elle est 'gentille' ...

Quelle que soit notre apparence physique, elle a toujours, à mon avis, du bon et du moins bon, vu que la 'perfection' n'est pas de ce monde ;)

Je suis bâtie 'comme un docker', pas évident, question 'tailleurs' quand ils étaient à la mode : 38 en jupe, 42-44 en veste !!!!! ¦D ¦D ¦D J'ai donc opté pour les pantalons et les blousons 'sport', beaucoup plus simples et bien plus confortables.

Qu'aurais-je fait si j'avais reçu la morphologie d'un mannequin, pour faire ce que j'aimais pendant 30 ans : m'occuper de mes chevaux, transporter des tonnes de paille, de foin, de crottin, creuser des trous, planter des arbres, préparer du béton, ravaler des façades (celles de ma maison !!! '¬' ), scier, tronçonner, etc etc etc !

Je considère que j'ai eu beaucoup de chance, d'avoir reçu un 'physique' qui m'a portée pendant si longtemps. Je regrette seulement de n'avoir pas pris suffisamment soin de lui, d'avoir exagéré dans 'les doses', car maintenant, je paie 'cash'.

Bien sûr, le miroir me renvoie l'image d'une femme de quasi 50 balais, la fraîcheur des 20 ans a depuis longtemps disparu ; bien sûr, mon visage est marqué (plus par les dépressions à répétition que par l'âge, d'ailleurs ^^ ), bien sûr, je marche parfois complètement tordue et 'en zig-zag', essayant de faire passer la douleur d'une jambe sur l'autre, ou à tout le moins, en essayant de continuer à juste 'avancer'. Bien sûr, c'est comique et 'pitoyable' peut-être, au regard de certains. Mais que je suis heureuse d'avoir eu ce corps-là, et qu'il ait tenu le coup pendant si longtemps.
Et si mon 'physique' ne plaît pas, eh bien, tant pis, je m'en moque !

Car de toute manière, chacun a toujours quelque chose de beau : les yeux, le regard, les mains, les cheveux, l'allure générale.

Par ailleurs, même dans un couple, ce qu'on a tant aimé chez l'autre 'au début', peut parfois devenir purement et simplement insupportable, le jour où les choses ne vont plus.

Pour terminer, je pense à ma chienne, ma podenca. Maltraitée en Espagne, elle a la tête et la gueule complètement déformées. Les bénévoles du refuge qui l'a recueillie, se demandaient si elle aurait un jour la chance d'être adoptée, vu son physique peu engageant. Quand j'ai demandé si je pouvais l'adopter, je crois que tous les chapeaux ont été jetés en l'air et que ça a été la joie générale ;) .
Car eux savaient, que malgré sa 'gueule cabossée', elle avait un caractère en or (un caractère très fort !!!! mais oui, un caractère en or ^^ ), et que c'était une chienne extraordinaire. Et de fait, elle est tout cela.

Alors oui, clairement, je ne suis pas 'uniquement' mon corps ; un jour, mon corps sera mort, et 'moi-dans-mon-expérience-terrestre' aussi ; la nudité n'est pas ce que je préfère, seule, en 'public', chez moi ou dans un bunker, avec la lumière ou dans le noir, cela ne change rien pour moi. Même si, c'est clair, cette nudité a une conotation de 'mal' grâce aux bien-pensants qui ont transformé le message originel en 'religion', avec ses tabous, ses interdits, etc etc.

Je ne suis pas que mon corps, mais honnêtement, dommage que je ne l'aie pas un peu mieux 'soigné'.
Pour ce qui est de sa (non)beauté, tous comptes faits, peu m'importe. Moi, je l'aime comme ça, et ça me suffit ^^

Belle soirée à tous

sam
Don't worry, be happy ;-)

sam
Membre
Membre
Messages : 1141
Enregistré le : 03.10.2010 13h38

Re: Identification au corps physique

Messagepar sam » 13.01.2012 20h22

André Baechler a écrit : Un lapin n'essaie pas de ressembler à un lion


Lors de l'une de mes premières :p :D ¦D :E) consultations 'psy', c'est ce que j'ai appris : quoi qu'on veuille, quoi qu'on dise, si vous êtes 'tulipe', vous serez 'tulipe' et jamais 'jonquille' A vous de devenir une belle, très belle 'tulipe' ;)
Don't worry, be happy ;-)

Avatar du membre
Tina
Membre
Membre
Messages : 112
Enregistré le : 03.11.2011 15h10

Re: Identification au corps physique

Messagepar Tina » 13.01.2012 22h42

Bonsoir à tous :)

Quand j'ai lu ce sujet ma première réaction était de dire merci pour ce passage qui me réconforte tant :

André Baechler a écrit :"Se préparer à mourir, c'est apprendre à mieux vivre", voilà une phrase que je répète inlassablement depuis des années. Se réconcilier avec la mort est sans doute la première étape consistante et incontournable de toute démarche sincère de développement personnel.


Puis j'ai suivi vos réactions et ma réflexion sur le sujet à pris aussi un autre chemin. Et là je suis un peu dans l'embarras car je rejoins aussi bien Annie que Aurélie <:-|

En Allemagne il est d'usage (à moins que cela ait changé depuis mon absence du pays) d'aller au sauna tout nu, les maillots étant strictement interdit. On peut amener une serviette dans la cabine, mais la plupart des gens l'utilisent pour s'allonger dessus et non pour cacher leur corps. Ayant cette habitude mon compagnon et moi nous sommes rendus dans un Hammam en France sans prévoir de maillot et là, grande surprise, nous étions les seuls en tenue d'Adam =O . Je peux dire qu'au bout d'un certain temps le regard des autres nous a refroidi (malgré la chaleur ambiante). Le plaisir n'était pas le même que celui de notre souvenir et nous n'avons pas encore recommencé l'expérience. Peut-être cela revient à dire que je n'accepte pas assez mon corps pour passer outre, mais le regard sur mon corps, je ne l'ai pas échangé à la frontière. Ou peut-être je n'ai tout simplement pas assez de courage pour imposer ma nudité à ceux que ça gêne. :\

Je pense que l'importance qu'on donne à l'identification à un corps physique dépend beaucoup des convictions personnelles. Est-ce le seul que j'ai dans mon existence ou est-ce un parmi des milliers et certainement pas le dernier ? Une chose est sûre : aujourd'hui je mène ma vie dans le corps que j'ai. Et j'ai tendance à donner raison aux personnes qui disent qu'on a qu'une vie depuis que je n'ai plus envie de reporter à une autre vie ce que je peux faire aujourd'hui...

(Trois heures pour écrire ceci - mon cerveau allemand pense lentement en français et le sujet a peut-être encore évolué depuis, tant pis, je poste quand même)

|)

Avatar du membre
Annie
Administratrice
Administratrice
Messages : 4147
Enregistré le : 22.11.2009 1h52
Localisation : Sud de la Picardie - France
Contact :

Re: Identification au corps physique

Messagepar Annie » 13.01.2012 23h09

Merci à toi Tina pour ce partage d'expérience et le long temps consacré au soin de ta réponse.

Belle soirée et nuit à tous, et n'oubliez-pas de vous mirer aux prochaines lueurs matinales ... <3) ;)

_I_ |)
Image www.lumireiki.fr

Avatar du membre
Martine
Membre
Membre
Messages : 2673
Enregistré le : 30.10.2009 16h31

Re: Identification au corps physique

Messagepar Martine » 14.01.2012 1h53

Bonsoir Mesdames et Monsieur :)

D'ailleurs, pourquoi donc les autres hommes de ce forum ne manifestent-ils pas ?

Quel est le point de vue des hommes dans l'identification au corps physique ? Nous connaissons l'avis d'André, mais les autres ? qu'est-ce qui vous empêche de nous raconter ? :)

Hier, j'ai vu le début de ce sujet juste après qu'André ait posté. Et là, waowww.. je me suis dite que ce sujet était bien intéressant, qu'il y avait tant de choses à dire que je reviendrai plus tard. Et ce soir, re-waowwww de voir tant à lire :)

Mon petit grain de sel se cristalisera un peu sur le sujet de se voir nu dans un miroir et du comment on s'y voit ou comment on s'y sent.

Avec mes 48 balais et mes "quelques" kilos de trop, selon les standards ;).. il y a des jours où je m'apprécie nue devant ce grand miroir de ma salle de bain. Ces jours sont ceux où la vie est belle, où mon état d'esprit est à la joie, au soleil, aux petits bonheurs de la vie. Et puis, il y a les jours où je me sens vieille, grosse, laide, repoussante.. mais ces jours sont ceux qui sont sombres, où tout semble compliqué, où les contrariétés sont multiples et les embûches nombreuses.

Ma fille de 14 ans a une taille de mannequin, très mince et des jambes à en faire peur au record d'Adriana Karembeu :).. elle vient de faire un shooting photo chez un professionnel. C'était pour rigoler, un cadeau, elle en avait envie et ce fut un réel plaisir de la voir prendre la pause. Le photographe en oubliait sa montre et a mitraillé. Il m'a fait plusieurs confidences dans les moments où ma fille se changeait et qu'elle ne pouvait pas entendre. Il la trouvait jolie, belle, photogénique, disait qu'elle "avait ça" et qu'il avait beaucoup de plaisir à la mettre en scène, qu'elle était expressive etc... bref, il m'a semblé, durant 2 heures, avoir créé une 8ème merveille du monde :D ;)... (je le pense de mes 3 enfants d'ailleurs ;).. mais là, il insistait tant que ça finissait presque par me faire perdre pied :D). Et bien, cette jeune fille qui sait bien que son physique correspond aux standard, qui commence à remarquer qu'elle reçoit des compliments etc.. et bien cette jeune fille se trouve belle, certains matins, dans le même grand miroir, ces matins où tout va bien et se trouve d'une laideur à faire peur les jours où tout va mal... est-ce génétique ? ;)

Ceci pour confirmer que le dans le reflet du miroir, on y voit ce qu'on peut y voir à un instant T, ni plus, ni moins. Malgré mes rondeurs ou grâce à elles, je peux me sentir moche ou resplendissante, repoussante ou attirante selon mon état d'esprit.

Et puis, le regard de l'autre... parfois, mais c'était surtout "avant", il me blessait ou l'absence de regard me rendait triste ou jalouse. Pourquoi regardait-on cette jolie femme plus que moi, après tout, qui pouvait, juste dans un regard, savoir si elle était vraiment plus belle que moi sans nous connaître ?

Dans les bras de l'homme qu'on aime, là aussi, il y a des jours avec et des jours sans.

Il y a eu tout une partie de ma vie durant laquelle j'avais presque honte de mon corps, j'aurais voulu "offrir" à l'homme que j'aimais, un corps parfait, sur lequel je pensais que les caresses seraient plus agréables à donner. Ce n'était que mon point de vue, pas le sien, mais je ne pouvais pas concevoir qu'il en soit autrement.

Une autre partie de ma vie a été un révélation dans l'identification à mon corps physique après avoir rencontré un homme qui a déclenché en moi ma féminité. Dans ses bras, je me sentais belle, même irresistible ;)

Les yeux ou l'attitude de l'autre seraient-ils donc aussi des sortes de miroirs ? Sans doute ...

C'est un peu comme quand on croise quelqu'un qui sourit, on lui sourit. S'il "fait la gueule", soit on a la seconde de recul nécessaire et on répond par un sourire, soit, dans un réflexe, on reste tout aussi figé que lui.. un autre effet miroir :)... un autre effet papillon surtout.

Voilà pour ce soir :).. je reviendrai sans doute :).. la question qui concernait le vieillissement m'interpelle tout autant :)

Douce nuit |)

Avatar du membre
André Baechler
Administrateur
Administrateur
Messages : 2890
Enregistré le : 14.10.2009 14h21
Localisation : Fribourg, Suisse

Re: Identification au corps physique

Messagepar André Baechler » 14.01.2012 18h57

Bonjour :O:

Merci pour vos enrichissants et authentiques partages ¦3¦

Tina a écrit :En Allemagne il est d'usage (à moins que cela ait changé depuis mon absence du pays) d'aller au sauna tout nu, les maillots étant strictement interdit. On peut amener une serviette dans la cabine, mais la plupart des gens l'utilisent pour s'allonger dessus et non pour cacher leur corps. Ayant cette habitude mon compagnon et moi nous sommes rendus dans un Hammam en France sans prévoir de maillot et là, grande surprise, nous étions les seuls en tenue d'Adam =O . Je peux dire qu'au bout d'un certain temps le regard des autres nous a refroidi (malgré la chaleur ambiante).

Merci Tina de rappeler cette réalité :) Il est connu que dans les pays du nord, le rapport au corps est sans tabou et la nudité s'affiche sans problème dans les bains et saunas, alors que dans le sud, les mentalités sont très fermées sur ce plan. Je me souviens il y a trois ans être allé dans des bains thermaux en Islande et tout le monde (adultes et enfants) se changeait dans un grand vestiaire ouvert sans qu'il n'existe la moindre cabine pour s'isoler. Aucun regard gêné ou inquisiteur, aucune personne cherchant à masquer une quelconque partie de son anatomie.

Image
Cette réalité m'amène à partager avec vous cette carte colorée de l'Europe. Pensez-vous qu'en brun sont indiquées les régions où la nudité est vécue sainement et ouvertement ? Ce n'est pas faux. Mais cette carte mentionne en fait les régions protestantes (en brun) et les régions catholiques (en jaune) ^^ Drôle de coïncidence, non ? ;)

Comme par "hasard" (pour ceux qui croiraient encore au hasard ^^), le rapport au corps physique est vécu beaucoup plus sainement dans les régions protestantes que catholiques. Tout ceci me ramène à cette diabolisation du corps et de la chair, synonyme de péché aux yeux du catholicisme :

- "Si vous vivez selon la chair, vous mourrez. Mais si par l'Esprit vous faites mourir les oeuvres du corps, vous vivrez" (Rm 8,13).

- "Mortifiez* donc vos membres terrestres : fornication, impureté, passion coupable, mauvais désirs, et cette cupidité qui est une idolâtrie" (Col 3,5).

Imprégné d'une telle culture ancestrale, comment pourrait-on se regarder dans un miroir sans éprouver de malaise ? Je reste profondément convaincu que notre lien au corps physique est essentiellement teinté de la culture religieuse locale.


* La mortification, largement prônée par le catholicisme, est une pratique d'ascèse religieuse consistant à s'infliger des souffrances corporelles afin de progresser sur le plan spirituel.
andré baechler - enseignant reiki et administrateur du forum - site - blog

sam
Membre
Membre
Messages : 1141
Enregistré le : 03.10.2010 13h38

Re: Identification au corps physique

Messagepar sam » 14.01.2012 20h17

Bonsoir !

En ce qui me concerne, être à l'aise avec sa nudité ou non, est peut-être une question de religion, mais surtout, tout simplement, une question de 'spontanéité', et ne conditionne en rien, mon rapport à mon corps ou à moi-même.

Perso, je n'aime pas la nudité, c'est comme ça. Je n'ai jamais aimé ça, même pour moi toute seule au fin fond de mon bunker pas éclairé, je n'aime pas ça, une fois pour toutes, mais ce n'est pas pour cela que je ne suis pas en accord avec mon corps, que je ne l'aime pas, maintenant, même si je n'ai pas bien pris soin de lui. M'imaginer nue ne changera rien à l'histoire.

Je n'aime pas non plus les 'effusions', cette manie d'embrasser tous et chacun pour dire simplement 'bonjour'. Pourtant, saluer quelqu'un est important pour moi, et à 10 mètres, même sans lunettes, au premier regard, je peux dire l'état d'esprit et de coeur de la personne. Pas besoin pour autant de 'devoir' l'embrasser, lui faire la bise. Je n'embrasse quasi JAMAIS, même ma maman, parce que cela n'apporte rien de plus à la qualité d'une relation. Pas plus que le fait de pouvoir ou non, se regarder ou apparaître nu. Pour moi, nu ou habillé, l'important, c'est la façon dont on regarde, le sens que l'on met dans le regard.

Cela me rappelle une anecdote, je sortais de mon école de nonnes, je n'avais jamais rien vu du monde ou à peu près, et d'un seul coup, je me suis retrouvée à Dakar, dans les senteurs et la chaleur de l'Afrique. Moi qui ne connaissais que la froideur, la rigueur, d'une école de béguines, dans une petite ville bien sage, je me suis retrouvée comme 'téléportée' dans un autre monde, où j'étais la seule 'peau claire' à l'horizon, où tout le monde me parlait avec des sourires larges, et ... me touchait en me parlant ... Misère ! Le choc des cultures !!!!
Pfouhhhhhhhh ! Pas simple à gérer, quand on n'a jamais rien vu d'autre que des anonymes à peau claire, dans un pays bien guindé, avec des règles de comportement bien établies, le 'politiquement correct', comme je dis.

Et là, lors de cette expérience, j'ai su, vraiment, j'ai compris, ce qu'était se sentir différent, se sentir 'étranger' et à partir de ce jour, plus jamais je n'ai perçu de différence entre tel ou tel et moi, parce que nos peaux n'avaient pas la même couleur, parce que nos comportements étaient différents.
Ca peut paraître 'basique', mais pourtant c'est important. La couleur de la peau, à ce moment, était aussi 'dérangeante' que la nudité, bien plus même. Simplement parce qu'elle était 'différence'.
Tout comme l'était cette propension naturelle à me toucher en me parlant. J'avais envie de dire : 'mais tire tes mains de mes bras ! ', mais je n'en ai rien fait, car je sentais que ce n'était en rien une 'intrusion dans mon espace de sécurité', mais simplement, une façon d'être naturelle

Jamais je ne pourrais supporter de porter un voile, parce que ça m'empêcherait de respirer.
Jamais non plus, je pense, je ne pourrai trouver de 'plaisir' à paraître ou me regarder nue.
Mais ce n'est pas pour autant que je ne trouve(rai) pas l'accord avec moi-même, l'accord entre moi et les autres, à travers ce corps qui est le mien et que j'aime, même s'il ne plaît pas à tout le monde, même s'il ne me plaît pas de l'exposer nu.

Belle soirée à tous

sam (^ >V< ^)
Modifié en dernier par sam le 15.01.2012 9h16, modifié 1 fois.
Don't worry, be happy ;-)

Avatar du membre
Camino
Membre
Membre
Messages : 840
Enregistré le : 20.03.2011 22h40
Localisation : Auffargis, 78 France

Re: Identification au corps physique

Messagepar Camino » 14.01.2012 20h41

André Baechler a écrit :- "Si vous vivez selon la chair, vous mourrez. Mais si par l'Esprit vous faites mourir les oeuvres du corps, vous vivrez" (Rm 8,13).

- "Mortifiez* donc vos membres terrestres : fornication, impureté, passion coupable, mauvais désirs, et cette cupidité qui est une idolâtrie" (Col 3,5).


Les protestants n'ont juste pas oublié qu'il est dit également dans un psaume magnifique :
"Jouissez l'un de l'autre."

Bon pour le reste, je continue à réfléchir,
j'ai bien du mal à ordonner mes réflexions mais ça va venir. ^^

(ö)


Retourner vers « Religion, spiritualité, foi et croyances »

le forum de