Reiki et obésité

Partagez ici vos questionnements et témoignages en lien à l'usage du Reiki dans le cadre d'un problème de santé.
Avatar du membre
Sarah
Membre
Membre
Messages : 127
Enregistré le : 01.05.2012 11h26

Reiki et obésité

Message par Sarah »

Bonjour,

J'ai lu toutes les pages sur les sujets de la santé, mais n'ai pas trouvé de sujet traitant de l'obésité et des troubles du comportement alimentaire (anorexie-boulimie).

Avez-vous des expériences à partager sur ces sujets complexes ?

merci d'avance :O:
Sarah

Avatar du membre
Martine
Membre
Membre
Messages : 2673
Enregistré le : 30.10.2009 16h31

Reiki et obésité

Message par Martine »

Bonjour Sarah,

Il y a un sujet qui traite des changements alimentaires induits par l'arrivée du Reiki dans la vie de certaines personnes.

Il est vrai que le surpoids y est juste abordé, sans plus.

Sur ce sujet, je peux juste témoigner de ma propre expérience. Les initiations, les auto-traitements et la philosophie de vie du Reiki ont amenés pas mal de changements dans ma vie depuis plus de 10 ans mais aucun d'eux n'a eu d'influence sur mes problèmes de poids. Il est vrai qu'en dehors d'auto-traitements que j'ai parfois ciblés sur une détoxication ou une élimination, je n'ai pas non plus essayé de résoudre ces problèmes directement par le Reiki.

Je pense fortement que l'obésité n'est pas uniquement liée à l'alimentation mais aussi à des facteurs divers d'ordre plus psychologiques. Et bien que le Reiki (entre autres) ait contribué à m'amener sur un chemin différent où je trouve chaque jour un meilleur équilibre général, physique, psychologique et spirituel, rien n'a changé en ce qui concerne mon surpoids.

Si quelqu'un a une expérience différente, je suis aussi preneuse ;)

Belle fin de journée

Avatar du membre
Sarah
Membre
Membre
Messages : 127
Enregistré le : 01.05.2012 11h26

Re: Reiki et obésité

Message par Sarah »

Bonjour Martine,

Merci de ton éclairage ! :O: Ce n'est donc pas en pratiquant le Reiki que je rentrerais dans du 38... dommage '¬' nan je rigole !

D'autres expériences ? liées aux soins pratiqués sur des personnes souffrant de TCA ?

Avatar du membre
Martine
Membre
Membre
Messages : 2673
Enregistré le : 30.10.2009 16h31

Re: Reiki et obésité

Message par Martine »

Sarah a écrit :Ce n'est donc pas en pratiquant le Reiki que je rentrerais dans du 38... dommage '¬' nan je rigole !
:D :D :D

Sans dire que j'y ai cru, j'avoue qu'à un moment donné, les changements en moi étaient tels que j'ai osé espérer.. mais non :\ ^^

Quant à la taille 38, j'en demande même pas si peu '¬' ;)

En fait, je n'ai pas expérimenté une autre façon de faire qui aurait pu être d'aller chercher des soins ailleurs. Je me suis contentée de mes auto-traitements... voilà donc que j'aurais pu tenter autre chose... du coup, j'attends avec impatience la suite des témoignages :).. sait-on jamais ! :p

Avatar du membre
Anaïs 02
Membre
Membre
Messages : 109
Enregistré le : 20.11.2011 21h58

Re: Reiki et obésité

Message par Anaïs 02 »

Bonjour pas grand chose à ajouter sinon ce lien :

viewtopic.php?t=1887

:E) :E) :E) :E)

Avatar du membre
Martine
Membre
Membre
Messages : 2673
Enregistré le : 30.10.2009 16h31

Re: Reiki et obésité

Message par Martine »

Merci pour ce lien Anaïs :).. bien que la question de ce sujet-là soit plutôt en lien avec l'image que l'on a ou qu'on renvoie.

Et on peut avoir un problème de surpoids sans avoir de soucis avec son image, ou en tout cas pas trop ;) mais avoir envie de s'en défaire pour préserver sa santé.

Et les troubles de l'alimentation, quelqu'un a un témoignage à partager sur ce sujet ??

*î* @>- *î*

Avatar du membre
Sarah
Membre
Membre
Messages : 127
Enregistré le : 01.05.2012 11h26

Re: Reiki et obésité

Message par Sarah »

Martine a écrit : Quant à la taille 38, j'en demande même pas si peu '¬' ;)
Un 38 suisse, c'est un 40 français ! :p


J'avais vu le post sur l'image physique, mais n'y ai pas trouvé les réponses que j'attendais sur ce sujet.

Je vais plus détailler ma demande :

Quand je parle d'obésité - TCA, c'est celle qui est liée très fortement à des problèmes d'ordres psychologiques, pour lesquels les enfants ne trouvent pas de solution et se réfugient soit dans l'abus, soit dans l'autre extrême. Je peux en parler, ma fille de 15 ans est concernée. J'ai mis du temps à comprendre que tant qu'elle n'aura pas retrouver un équilibre général et fait "la paix" avec elle-même, on pourra tout essayer pour limiter sa prise de poids, rien ne marcherait.

C'est justement pour ça que je pose la question du Reiki, dans tout ce que j'ai pu lire, il a provoqué chez chacun des chamboulements internes, des prises de conscience sur plusieurs choses... Et c'est ça que je cherche à débloquer chez ma puce... que les choses sortent, qu'on puisse ré-équilibrer tout son Etre, faire le ménage et remettre les choses à leur place, en vulgarisant.

:O: merci !

Avatar du membre
Martine
Membre
Membre
Messages : 2673
Enregistré le : 30.10.2009 16h31

Re: Reiki et obésité

Message par Martine »

Bonjour Sarah ;)

Voilà qui est clairement exprimé. Ce que je peux peut-être juste ajouter c'est que, bien que des changements presque incroyables se passent chez certains, ils sont rarement ceux que l'on attend vraiment. Un peu comme si on imaginait que nous avons à avancer en faisant tomber petit à petit les dominos d'une gigantesque fresque qu'est le mieux être. On peut faire tomber n'importe lequel, il aura des incidences sur la suite de la fresque mais tant qu'on n'a pas fait tomber le tout premier, elle ne sera pas complète.

Et ce que j'ai pu observer jusqu'ici, c'est que le tout premier n'est pas forcément le plus visible, ni le plus grand. Il s'agit parfois d'un tout petit presque transparent aux yeux de tous, de soi-même et de l'entourage. Une petite pièce à laquelle on ne pense pas tellement ça "semble simple", etc..

Ma réponse ne concerne évidemment pas TCA en particulier, c'est une vision globale.

Quand on se pose des questions au sujet du reiki et des "miracles" dont il est parfois l'instigateur, on revient toujours au lâcher prise. Faire ou recevoir des soins et laisser avancer ce qui doit l'être à l'instant T. C'est parfois difficile à accepter, ça bouscule l'impatience ou juste le désir que celui/celle qu'on aime soit vite "mieux" et pourtant, la clé de l'énigme n'est pas toujours là où on la voudrait. La priorité de ce que l'on ne gère pas n'est pas toujours la même que celle qu'on attend.

J'ai accepté l'idée qu'il y a sans doute pas mal de dominos à faire tomber avant que celui de la carapace ou d'une protection quelconque que j'ai mise autour de moi s'en aille. Il en est peut-être de même pour ta petite princesse. Ce n'est évidemment qu'une supposition.

Et puis, en tant que mère, sommes-nous toujours le meilleur "canal" pour aller vers le mieux être de nos enfants ? Je ne suis pas si sûre. Même si nous avons bien avancé sur notre propre chemin, même si nous sommes bienveillantes sans être louves, aimantes sans être possessives, etc.. nous n'en restons pas moins mère et avons forcément une petite part de nous dans ce qui fait nos enfants. Il y a toujours un moment où notre vécu commun, l'éducation que nous leur donnons, les valeurs que nous tentons de transmettre, etc, entre en résonnance ... ou pas.

Quand mes enfants sont dans la tourmente, je peux essayer un moment de les aider avec tous mes "outils" et surtout avec tout mon amour. Mais quand l'engrenage qui grince est trop profondément installé, je me retire et confie mon enfant à quelqu'un d'autre pour aller un petit bout plus loin.

Dans le chemin de notre mieux-être personnel, aurions-nous accepté que nos mères soient nos "guides bienveillants" ? aurions-nous accepté de partager avec elle ce qui est si profondément présent ? Parfois, nos mal-être sont en lien avec notre éducation, nos valeurs, nos croyances et les loyautés nous font rester silencieux avec nos mères pour ne pas les froisser, les blesser, ou pour ne pas simplement claquer la porte. Il semble normal qu'il en soit de même pour nos enfants ;)

Je me suis un peu égarée du sujet ^^ . Sarah, ne prends pas pour personnel tout ce que je viens d'écrire, je m'adressais à toutes les mamans qui ont tellement envie d'aider leur enfant à aller mieux, ce qui est tellement légitime, d'ailleurs :).. Je pense juste que nous avons un bout de chemin à faire avec eux en accompagnante et une limite où nous avons le droit de les laisser aller seuls ou accompagnés de quelqu'un d'autre, au moins pour les quelques marches à gravir qui s'annoncent.

Et hop, une pirouette pour revenir sur le sujet :P :D : nous (je dis nous parce qu'évidemment ça m'intéresse :) ) attendons un éventuel témoignage d'un praticien qui aurait une expérience à raconter au sujet des troubles du comportement alimentaire :)

Je me réjouis déjà de lire des pages et des pages sur ce sujet à mon retour du travail ! :P :D

Belle journée :O:

Avatar du membre
Sarah
Membre
Membre
Messages : 127
Enregistré le : 01.05.2012 11h26

Re: Reiki et obésité

Message par Sarah »

EDIT : euhhh... j'ai lu un message d'Aria sur ce sujet ou j'ai rêvé ? le temps de faire ma réponse, il avait disparu...


@ Aria ¦3¦

Un grand merci pour ce partage franc et honnête ! N'aies pas de soucis, je ne m'identifie pas à ton histoire et la reçoit comme un témoignage poignant et émouvant.

Je suis à l'aise, aujourd'hui, avec mon passé, mes choix, ma relation avec ma fille bébé et avec ma fille aujourd'hui. J'ai fait des erreurs, qui ont certainement eux un impact sur le développement de ma fille, mais aujourd'hui, après un important travail sur moi (et beaucoup de kleenex !), j'ai fait la paix avec mon passé. Le contexte, l'histoire, la situation, j'ai fait de mon mieux à cette époque, avec le coeur, et je ne peux de toute façon pas repartir en arrière. On en a parlé ensemble, franchement, et elle a aussi compris beaucoup de choses (ce qu'on ne dit pas pour "protéger" les enfants, parce qu'ils sont "trop petits pour comprendre"), depuis nous avons retrouvé une relation mère-fille, complices et amies, et j'ai trouvé comment "être mère" à ma sauce, sans me comparer aux autres.

Je sais aussi que je ne peux pas forcer ma fille a se prendre en main, et là aussi, j'ai lâché prise. Il a toujours été hors de question de lui faire suivre un quelconque régime (ce qui m'a vallut quelques crises de couple d'ailleurs), bref je ne lui ai jamais rien imposé, si ce n'est un contrôle régulier par des prises de sang.

Depuis que je m'intéresse au Reiki et autres médecines complémentaires, je lui en parle. Je lui ai expliqué en gros le "fonctionnement", l'utilisation de l'énergie universelle, je lui ai dit que si je me lançais là-dedans, j'aurais besoin de "cobaie" et elle s'est proposée de suite...

Bref, ça c'était pour la partie "3615 my life" ! (ö) Tout ça pour dire que je suis consciente de tout ça, en accord avec moi et avec le désir de ma fille d'essayer !

Martine, pour ce qui est des dominos, je comprends tout à fait. Je ne projette plus rien comme attente, je veux juste essayer, sans rien attendre en retour, et laisser une chance au Reiki et à ma fille de se trouver et de s'aider !!!

Avatar du membre
Aria
Membre
Membre
Messages : 253
Enregistré le : 22.10.2011 15h55

Re: Reiki et obésité

Message par Aria »

=O oups... non Sarah tu n'as pas rêvé... <:-| j'ai juste pensé que le message de Martine était plus "approprié" que le mien... (je n'ai pas pensé que tu avais eu le temps de me lire sinon je ne l'aurais pas supprimé... je crois.... ;) )

Pour revenir sur le sujet qui nous préoccupe Reiki et obésité :

Depuis shoden j'ai (re)pris du poids (alors que j'étais "censée" en perdre... et ne suis pas loin de l'obésité si l'on se réfère à l'IMC)...

Je pense que cette prise de poids est liée aux émotions qui remontent et qui, si elles ont été gérées "intellectuellement" en leur temps, ont laissé derrière elles une sorte de "résidu énergétique latent" qui pour être définitivement "éliminé" doit d'abord revenir à la surface (théorie fumeuse peut-être mais on peut toujours espérer !!! :) ) Je réalise que je conçois cette prise de poids comme une forme de crise de guérison...

Du coup voici le protocole que je me suis décidée à appliquer :

1) Pour ce qui est de ma consommation en gourmandises en tout genre, j'observe sans juger. Idem pour toute autre pulsion.
2) Pour mes auto-traitements quotidiens je travaille surtout l'ancrage : j'ai opté pour la technique japonaise (ultra efficace !!!)
3) Je prends le temps de respirer par le ventre, le plus possible, tout au long de la journée.
4) Je m'endors le soir "avec au coeur l'idée d'avoir un état de santé équilibré et le poid le plus adapté à ma morphologie" (je ne suis pas reiki 2, j'imagine que si j'avais passé okuden je pourrais travailler aussi avec ces outils là)
5) Je ne fais plus aucun régime, je ne m'interdit aucun aliment.

Depuis à peu près trois semaines que j'ai adopté cette "philosophie" j'ai perdu un peu de poids. Pas de quoi descendre d'une taille de vêtement mais petit à petit... ;)

Je vous tiendrai au courant des suites de mon expérience.

¦3¦

Verrouillé

Retourner vers « Reiki et santé »

le forum de